Le crâne découvert en 1895 par l’abbé Saunière a révélé ses premiers secrets. L’identité précise de son propriétaire est cependant toujours inconnue.

En 1895, l’abbé Saunière avait trouvé un mystérieux crâne sous une dalle carolingienne, baptisée également dalle des chevaliers, dans l’église Marie Madeleine à Rennes-le-Château dans le Languedoc-Roussillon, comme le rapporte La Dépêche.

Lire aussi - Redécouvrir…. Le plus vieux crâne humain

Le crâne avait été redécouvert par des scientifiques originaires de Carcassonne en 1956 avant d’être dérobé par l’un des chercheurs qui l’a conservé pendant de nombreuses années. Germain Blanc-Delmas, un passionné d’histoire, a par la suite fait tout son possible pour le récupérer. Après avoir demandé l’intervention du ministère de la Culture, il a publié en 2010 un livre qui a eu beaucoup de succès sur ce fameux crâne. L’usurpateur a donc fini par restituer le crâne percé.

Le crâne d'un homme d'une cinquantaine d'années

Après l’avoir récupéré, Germain Blanc-Delmas a voulu percer les mystères de ce crâne en commençant par identifier son propriétaire. Pour ce faire, il a utilisé la technique de la datation par radiocarbone. Il s’agirait d’un individu masculin, âgé d’environ 50 ans. Une deuxième analyse donne les mêmes résultats mais "des traces de chaux ont été découvertes", comme l’indique l’instigateur de ces recherches.

Lire aussi - Argentine : les paléontologues recherchent toujours un crâne monstrueusement grand

L’enfoncement osseux situé au sommet du crâne aurait été causé par un coup d’hallebarde (une sorte de lance) asséné avec force. Le crâne aurait plus de sept siècles, les expertises le datant entre 1281 et 1396. Mais Germain Blanc-Delmas n’entend pas s’arrêter là, il envisage de déterminer son identité.

Publicité
Pour lui, le crâne a un lien avec l’endroit où il a été trouvé; il pourrait donc appartenir à un chevalier. Mais jusqu’à présent rien n’est sûr, le passionné d’histoire envisage donc de poursuivre sa quête. "Peut-être que des documents jusqu'ici cachés apporteront un jour la lumière", espère-t-il.

Vidéo sur le même thème : Nos ancêtres venaient d’une seule espèce, dit le crâne