Depuis quelques jours, une quinzaine de balises en bronze est plantée dans les rues pavées de Vannes (Bretagne). Après de nombreuses spéculations, on sait enfin la raison de cette installation.

En se promenant dans les rues pavées de Vannes, en Bretagne, on peut apercevoir, dispersés le long du chemin, des clous en bronze. Une sorte de soleil étrange est sculpté sur la partie supérieure, semant ainsi la confusion chez les riverains. A quoi cela sert-il ?

Pour certains, ces balises montrent le chemin vers un "portail menant au pays des merveilles" ou vers "l’homme ou la femme parfaite", d’après deux riverains cité par Ouest-France. Pour une autre habitante, ces bornes rythmeraient "un jeu de piste pour les prochains jardins éphémères".

La réalité est en fait tout autre. Ces clous sont en fait des balises indiquant le chemin à suivre pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Le soleil stylisé est en fait la fameuse coquille et les rayons qui y partent rappellent les différents chemins qui y mènent.

La ville de Nantes aussi interessée par l'initiative

Publicité
Ce balisage coûtant 610 euros a été financé par la délégation morbihannaise des Amis de Saint-Jacques. "Ce sont les services de la ville qui les ont posés car on ne voulait pas prendre le risque de percer des conduites de gaz, explique Catherine Le Brun, déléguée départementale, au journal Ouest-France. Ça n’a pas été simple. On a dû attendre le feu vert de l’architecte des Bâtiments de France mais on est finalement parvenu à obtenir l’accord en fin d’année 2015".

Vannes serait la première ville en Bretagne à avoir ces balises. D’après Ouest-France, la ville de Nantes serait également intéressée par l’initiative.

Vidéo sur le même thème : Saint-Jacques-de-Compostelle, lieu de villégiature des pèlerins du monde entier.