L’avocat du mari d’Alexia Daval a commenté les dernières découvertes faites dans le cadre de l’enquête portant sur le meurtre de la joggeuse. 

Un mois après la disparition d’Alexia Daval, partie faire un jogging aux alentours de Gray en Haute-Saône, son meurtrier n’a toujours pas été identifié. Pourtant, selon l’avocat de sa famille, certains éléments dévoilés par Edwige Roux-Morizot, la procureur de Besançon, lors de ses points presse permettent d’avoir une idée un peu plus précise du profil du coupable. Interrogé par Le Parisien, Me Randall Schwerdorffer a en effet expliqué que, d’après les propos de la procureur, le crime aurait été commis "dans la précipitation" et avec violence. Et alors que le corps de la jeune femme de 29 ans a été trouvé deux jours après sa disparition carbonisé et caché par des feuillages dans un bois, le conseil du mari avance : "On peut aussi en déduire des lieux du crime – qu’il faut connaître un minimum – que l’auteur est proche géographiquement".

Le mari d’Alexia Daval est à bout

Publicité
Lors de cet entretien au Parisien, Me Schwerdorffer est également revenu sur les rumeurs concernant le mari de la joggeuse, Jonathann Daval. Des bruits qui sont selon lui "toxiques" et qui affectent le jeune homme. "Il a découvert tout cela sur les réseaux sociaux avec effarement !, a-t-il déploré. Il se demande comment on peut penser une telle chose, c'est très violent. Pour autant, il ne souhaite ni être exposé ni se justifier". Et l’avocat d’ajouter à propos des récemment éléments de l’enquête qui lui ont été communiqués et qu’il a rapportés à son client : "En prenant connaissance du dossier la semaine dernière, j'ai pu lui apporter des réponses claires, à mon sens, sur les causes de la mort de son épouse. Je ne peux pas dire que cela lui a apporté de l'apaisement — c'est tellement dramatique... Mais c'était primordial pour lui de savoir".

En vidéo - L'avocat du mari d'Alexia Daval parle 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité