Sans que ses administrés ne le sachent, l’élu d’un petit village qui souhaite rester anonyme relate son travail au jour le jour. Des tâches ingrates aux petits tracas, en passant par les questions des habitants au quotidien, découvrez la vie d’un élu local.

On sait tout de son quotidien mais rien le concernant. C’est le paradoxe de ce maire d’une petite commune rurale qui rend compte de son quotidien sur le réseau social Twitter tout en voulant rester anonyme. À peine sait-on que l’homme a 40 ans, qu’il travaille dans la communication et qu’il dirige dorénavant une commune de 100 habitants dans l’est de la France, selon Rue89 qui consacre un reportage à ce sujet.

C’est donc sous le pseudo "Petit Maire" que celui-ci tweete son quotidien depuis qu’il a été élu au premier tour, fin mars 2014, à la place de l’ancien maire qui avait administré la ville pendant 25 ans, et ce, sans même s’être porté candidat ! Autant dire que la relève s’annonce périlleuse pour cet homme d’une quarantaine d’années visiblement féru des réseaux sociaux mais perdu quand il s’agit de prendre ses fonctions. Comme en témoigne ce tweet, le lendemain des élections :

Visiblement, l’ancienne majorité ne connaissait pas les clés USB…

Les petites tâches du quotidien

S’il on en croit ses publications, l’élu semble s’acclimater très vite de son rôle d’élu local. Le 25 mai, il récupère un essaim d’abeilles "signalé par un voisin", le lendemain il découvre la complexité de gestion du lotissement, carte à l’appui, tandis que le 11 juin il nettoie les bouches d’égout remplies de terre suite à un gros orage.

Il met également la main à la pâte pour aider à la préparation d’un mariage, le premier qu’il officiera en tant que maire.

D’autres évènements solennels suivront, comme ce jour de 28 juillet où il mettra les drapeaux en berne suite au crash de l’avion d’Air Algérie qui a fait 118 victimes dont 51 Français. Le 20 octobre, il reçoit même Monsieur le Préfet qui visite la construction d’infrastructures et, le 16 février, il s’attèle au recensement de la population du village.

A lire aussi - Un petit village a la solution pour payer moins d'impôts

Un maire proche des habitants

L’élu fait également part de sa relation avec ses administrés. Une semaine après son élection, celui-ci était gêné de s’entendre appeler "Monsieur le maire" :

Visiblement, les habitants sont très curieux.

Le maire reçoit même des cadeaux, comme en témoigne cette viande offerte par des chasseurs.

Quelques incidents à gérer

Dans le village, il n’y a pas que de bons jours et il n’est pas rare que des incidents surviennent. Et qui appelle-t-on dans ce cas-là ? "Monsieur le maire"… D’ailleurs, son numéro de téléphone portable est inscrit sur le panneau d’affichage de la mairie.

C’est ainsi que "Petit Maire" doit jongler entre sa casquette d’administrateur, d’homme à tout faire et… de policier.

"Le porte-tweets du monde rural"

Publicité
Dans le village, personne ne sait évidemment que le maire relate sur le réseau social son travail d'élu local. Celui-ci ne tient d’ailleurs pas à ce que cela se sache et fait tout, dans ses publications, pour ne pas laisser d’indices permettant à quiconque de retrouver sa trace. Une de ses amies, citée par Rue89, lui a donné ce surnom : "Tu es le porte-tweets du monde rural".

Récemment, l’édile a découvert en fouillant qu’un de ses aïeux avait été lui aussi maire d’un village de campagne. 

Vidéo sur le même thème : Un petit village d'Ardèche est envahi par des fourmis