En librairie depuis 5 jours seulement, le livre d'Eric Zemmour connaît un départ fulgurant détrônant celui de Valérie Trierweiler.

L’ex-première dame n’est pas la seule à faire un carton en librairie. Le polémiste Eric Zemmour connaît lui aussi un départ canon concernant la vente de son dernier ouvrage Le Suicide Français. Et pour cause, le livre vient de dépasser celui de Valérie Trierweiler qui pour l’instant caracolait en tête des ventes selon les calculs du réseau Datalib nous apprend aujourd’hui Le Point.

Lire aussi : Éric Zemmour : nouveau clash sur le plateau de "C à vous"

L’ouvrage qui suscite de nombreux heurts sur les plateaux de télévisions a été imprimé à 100.000 exemplaires. S’arrachant depuis le début de sa commercialisation à plus de 5000 exemplaires par jour, le livre fait d’objet d’une réimpression à 20.000 ouvrages anticipée par les éditions Albin Michel.

Critiqué par les historiens

Dans cet ouvrage de 500 pages, un chapitre cristallise toutes les tensions. Intitulé “Robert Paxton, notre maître à tous”, le passage relativise le rôle de Vichy dans la déportation des juifs français. Eric Zemmour parle alors de Robert Paxton, historien américain dont les travaux font autorité depuis des décennies chez ses pairs, qui fut l’un des premiers à analyser le rôle du régime de Pétain dans la déportation des juifs. Le polémiste explique que le régime de Vichy aurait sauvé "95% des juifs français" grâce notamment à l’application de la "préférence nationale".

Lire aussi : Retour sur le clahs entre Eric Zemmour et Léa Salamé

Interrogé par Les Inrocks, l’historien spécialiste de la période Serge Bernstein pointe un raisonnement qui "ne tient pas debout" dans la mesure où les archives allemandes et françaises montrent que c’est le pouvoir pétainiste qui "prend l’initiative d’instaurer, au lendemain de la défaite, un statut des juifs en France que les Allemands ne lui demandaient pas". L’historien se méfie également de "cette manière de faire de l’histoire qui met les faits de côté pour mieux imposer ses thèses".

Une publicité assurée

Quoiqu’il en soit, boosté par les clashs en séries qui caractérisent toutes les sorties médiatiques d’Éric Zemmour, le livre bat des records de vente alors qu’il n’est commercialisé que depuis 5 jours. Et cela risque bien de se confirmer au regard de la banalisation de ce type de discours.

Publicité
De surcroît, Eric Zemmour pourra également compter sur les élus d’extrême-droite pour lui assurer sa promotion. En effet, nous notions lundi dernier que Robert Ménard avait fait une campagne d’affichage massive payée par la mairie de Béziers au bénéfice de l’ouvrage d’Eric Zemmour assortie d’une double page dans le bulletin municipal.