Ce mardi, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que le directeur d'école accusé de viols en Isère sera radié des services de l'éducation nationale, à vie.

Logique. Interviewée ce mardi matin par France Bleu Isère, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé que la procédure de révocation à l'encontre du directeur de l'école de Villefontaine avait débuté. Soupçonné de plusieurs viols sur mineurs, le directeur-enseignant était déjà suspendu depuis le 24 mars dernier. Le cas de cet homme déjà condamné en 2008 a fait l'objet d'un "dysfonctionnement" selon la ministre de l’Éducation.

Révoqué dans les prochaines heures

Au micro de France Bleu, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré avoir "pris la décision de demander la révocation définitive de cet homme". Une mesure qui vise à radier définitivement le directeur. Si la démarche aurait mérité d'être effectuée quelques années plus tôt, il était malgré tout essentiel que la ministre la demande. Le ministère de l’Éducation nationale a ensuite précisé que l'enseignant serait "révoqué dans les toutes prochaines heures".

En marge de cette mesure, les ministères de la Justice et de l’Éducation nationale ont ouvert une inspection administrative pour repérer d'éventuelles insuffisances dans le fonctionnement des deux services publics. Les premiers résultats de cette enquête devraient être connus le 30 avril prochain.

"Il y a eu dysfonctionnement"

Publicité
Interrogée par Le Parisien, Najat Vallaud-Belkacem est revenue sur cette affaire. "Il y a eu dysfonctionnement. Il semblerait que l’Éducation nationale n'ait pas été informée de cette condamnation", a déclaré la ministre. Celle-ci a expliqué qu'après sa condamnation en 2008 pour détention d'images à caractère pédo-pornographique, l'enseignant avait changé d'académie puis s'était mis en congé parental suivi d'un arrêt maladie. Une ruse qui lui aurait permis de dissimuler sa première condamnation. Finalement mis en examen et écroué le 25 mars dernier, le directeur bientôt radié a reconnu les viols de plusieurs élèves de son établissement. D'autres parents ont signalé de nouveaux faits aux enquêteurs.

Vidéo sur le même thème - Directeur d'école accusé de viols : "La juridiction avait considéré qu'un suivi thérapeutique suffisait" 

mots-clés : Isère
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité