Le 6 octobre dernier, onze écoliers de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, ont fait les frais de ce nouveau "jeu" dangereux.

On connaissait le jeu du foulard, qui consistait à s'asphyxier le plus longtemps possible en enserrant son cou dans une écharpe. Ouest France relève l'apparition d'une nouvelle pratique dangereuse à la pause : le jeu de l'escalier.

Le principe ? Trois camarades se placent en bas des marches en formation serrée, et les autres écoliers s'amassent derrière eux dans l'escalier. Au bout d'un moment, les trois enfants placés en bas s'écartent brusquement, envoyant valdinguer les premiers rangs, bientôt piétinés par les enfant placés plus haut.

À lire aussi – Un ado de 15 ans arrêté pour avoir projeté un attentat

Fractures et traumatismes psychologiques

À Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, le 4 octobre, onze enfants ont été victimes de cette dangereuse pratique. D'après 20minutes, ils souffraient de fractures multiples au niveau des jambes, mais aussi de troubles psychologiques nés d'un stress intense.

Publicité
Interrogée par Ouest France, la présidente de l’association Agir-Prévenir-Éduquer-Agir-Sauver (APEAS) Françoise Cochet explique que "les enfants ignorent les risques et les conséquences sur le corps humain". Elle ajoute que la seule manière de remédier au développement de ces jeux tient dans "les séances de prévention", qui permettent de faire "prendre conscience aux élèves (...) des séquelles qui en découlent".

Vidéo sur le même thème – France : la foudre frappe un groupe d’enfants à Paris, plusieurs blessés