Le parquet de Grenoble s'est saisi de l'affaire d'un fonctionnaire du Trésor public qui avait le projet fou de fabriquer une bombe. Ses motivations restent pour l'instant inconnues.

La nouvelle a fait l'effet d'un bombe dans les locaux de la petite trésorerie du Bourg-d'Oisans en Isère. Un homme de 26 ans, fonctionnaire de son état, a été inculpé par le parquet antiterroriste de Paris, sous les chefs d'inculpation de : "fabrication de produits explosifs et fabrication d'éléments entrant dans la composition de produits explosifs". C'est finalement le parquet de Grenoble qui a hérité de l'affaire, le parquet de Paris s'étant par la suite déssaisi.

Des propos choquants sur les femmes"Il tenait des propos sur les femmes qui ont choqué ses collègues féminines, apprenait l'arabe au bureau et se faisait livrer des produits chimiques sur son lieu de travail", explique le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. La piste iédologique reste toutefois écartée. Des opuscules militaires, de la documentation sur la chimie et les explosifs ont bien été retrouvés durant la perquisition de son appartement, rien d'autre.

Publicité
Cinq ans de prisonPour expliquer son geste l'individu a tout simplement expliqué avoir "la passion de fabriquer des pétards". Un hobby pas vraiment comme les autres qui pourrait le conduire en prison pour cinq ans. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité