Disparue depuis 28 ans, le cadavre de Jo Ann Nichols, une américaine de 55 ans, a été retrouvé dans la cave de sa maison. En rénovant la demeure, un ouvrier a abattu un faux mur et a fait la macabre découverte.

Poughkeepsie, petit village de l’Etat de New York aux Etats Unis connaissait déjà son lot d’horreurs. Le film d’horreur éponyme Poughkeepsie tapes, narrait déjà les sordides découvertes d’un policier, faites dans une maison du village, qui retrouvait les enregistrements des tortures d’un meurtrier.

Avec cette récente découverte, la réalité dépasse la fiction d’horreur et la révélation ne provient pas de policiers mais d’un ouvrier. Un artisan chargé de restaurer la maison vide, en vue d’une future vente, a fait la macabre découverte.

Jo Ann Nichols, enseignante de 55, avait disparu il y 28 ans. Son mari, James Nichols, décédé en décembre dernier avait signalé la disparition de son épouse le 21 décembre 1985. Et c’est dans la cave, derrière un faux mur et placé dans un conteneur scellé que l’ouvrier a retrouvé le cadavre de Jo Ann Nichols, les bras entravés par une corde. 

La dépouille, découverte dans un état de décomposition avancé, a fait l’objet d’une autopsie qui l’a identifiée par "comparaison de la dentition" comme étant bien Jo Ann Nichols. Selon la médecin légiste, le Dr Kari Reiber, elle aurait subi un coup violent porté à la tête (une grande partie du côté droit du crâne manquait) et serait décédée des suites de l’hémorragie. Elle a rajouté que l’étanchéité du sac plastique, dans lequel était placé le cadavre, aurait suffi à masquer l’odeur de pourriture du corps en putréfaction.

Les précédentsA l’époque l’enquête s’était soldée par un échec et la police avait soulevé l’hypothèse du suicide après le décès par noyade du fils unique du couple.

28 ans après la disparition, le capitaine de la police de Poughkeepsie, Paul Lecomte, est sous le choc, "nous pouvons clairement dire que James Nichols est suspect dans cette affaire".

Publicité
Jeannie Foster, 71 ans, une amie de longue date du couple, a déclaré au Poughkeepsie journal qu'elle n’avait jamais soupçonné James Nichols dans la disparition de sa femme. Elle l’a malgré tout décrit comme quelqu’un de "bizarre" qui aurait montré une fois à ses invités le corps congelé d’un chat qu'il conservait dans un congélateur au sous-sol...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité