Les policiers du 36 Quai des Orfèvres vont déménager. En 2017, le mythique bâtiment ne sera plus occupé par les hautes autorités policières, ils emménageront sur un nouvel espace, situé aux Batignolles, dans le XVIIème arrondissement de Paris.

Les policiers du 36 Quai des Orfèvres vont déménager. Désormais, ils iront travailler dans un bâtiment situé à Clichy-Batignolles, dans le XVIIème arrondissement de Paris. Ce nouvel espace sera placé à côté du futur nouveau Palais de Justice. Les quelques 1 500 enquêteurs du mythique bâtiment se retrouveront dans un bureau de 62 000 m², haut de six étages. On sait d’ores-et-déjà que le sous-sol sera composé de deux niveaux, afin de pouvoir y garer près de 300 véhicules blindés.

Un seul lieu pour tous les policiersTous les meilleurs policiers de chaque service seront désormais regroupés au même endroit. "Ce déménagement programmé est inéluctable car la police judiciaire parisienne est disséminée sur une vingtaine de sites. Regrouper la fine fleur des services sur un site unique correspond à un souci de cohérence et de rationalité" a expliqué un des "protagonistes du dossier" au Figaro.

Un 36 Quai des Orfèvres à bout de souffleIl semblerait que l’actuel 36 Quai des Orfèvres ait besoin de cette rénovation, de ce changement radical et capital. En effet, un haut responsable policier, a confié au Figaro : "On ne peut plus travailler avec des salles de garde à vue qui ne sont plus aux normes. Si les services d'hygiène et de sécurité passaient dans nos locaux, ils les fermeraient sur le champ. Le bâtiment est à bout de souffle." Ce même policier se souvient qu’en 2002, un homme, Richard Durn, se défenestrait en plein interrogatoire. Des salles d’interrogatoires dignes de ce nom seront construites au nouvel emplacement.

De multiples rénovationsLe rez de chaussée sera bétonné, afin d’éviter toute attaque armée. Le bâtiment sera très moderne. Un lieu de 30 000 m² sera investi pour répondre aux besoins des policiers. Cet espace comprendra une salle de tir, une autre de sport. Pour répondre à leurs attentes en tant que policiers, les lieux seront aussi investis par des salles spécialisées, garantissant le secret des enquêtes et le bon procédé des analyses des enquêteurs en blouse blanche.

Publicité
Des policiers un peu nostalgiquesLe 36 Quai des Orfèvres a vu le jour en 1880, véritable institution, nombre de policiers sont passés par là et y ont fait de grandes carrières. Claude Cancès, qui y a travaillé plus de 35 ans a confié que certes "tous les policiers qui ont vécu la fabuleuse ambiance de travail de ce que l'on appelle la Maison auront forcément la nostalgie du lieu", toutefois, il a rappelait "que ce sont les hommes qui fabriquent la mémoire de la pierre, et non pas le contraire."

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité