Les nombreux crashes survenus récemment ravivent la question de la sécurité aérienne. Pourtant, les statistiques démontrent que l’avion reste à ce jour l’un des moyens de transport les plus sûrs.

Avion, bateau, voiture, train… aucun moyen de transport n’est en mesure d’assurer une sécurité totale. Si la plupart des crashes aériens raniment les craintes des voyageurs et les dissuadent parfois d’utiliser ce mode de transport, l’avion est toujours considéré comme l’un des moyens de transport les plus sûrs, comme le rapporte Le Monde. Et pour cause : selon le bureau d’archives des accidents d’avion, le nombre de morts dans les catastrophes aériennes est à la baisse depuis une quarantaine d’années.

À lire aussi - Voici le premier avion Tintin !

2013, l'année la plus sûre pour l'aviation

Les statistiques démontrent ainsi que la probabilité de mourir au cours d’un vol est passée d’un sur 138 000 passagers en 1970 à un sur 2 349 000 en 2014. En effet, alors qu’en 1970 2 250 personnes ont trouvé la mort lors d’un trajet en avion, on ne dénombrait que 1 328 victimes 44 ans plus tard, en 2014. L’étude révèle également que l’année 2013 a été l’année la plus sûre, avec un bilan de 453 décès sur une moyenne de trois milliards de passagers transportés : un trafic dix fois plus élevé que dans les années 1970.

L'avion, plus sûr que les deux-roues

Selon une étude réalisée par l’Organisation mondiale de la Santé, les risques d’accident mortel resteraient nettement plus fréquents sur les routes. Avec un nombre de tués estimé à 1,24 million chaque année, les véhicules et les deux-roues représentent à ce jour les modes de transport les plus dangereux. À l’inverse, les chiffres, qui comparent le nombre de victimes par kilomètre parcouru, montrent que l’avion est le moyen de transport le plus sûr. Ce dernier est également suivi de près par le train.

Publicité
Depuis 1970, près de 40 000 personnes ont péri dans des crashs aériens. La plupart des accidents aériens ne sont pas causés par des dysfonctionnements de l’appareil mais par des erreurs de pilotage, ou encore par des défaillances dues aux équipes de maintenance.

À lire aussi - Crash de l'A320 : le co-pilote a voulu "détruire l'avion"

Vidéo sur le même thème : les images incroyables du trafic aérien vu depuis l'espace