Un candidat de l’émission L’Amour est dans le pré, Thomas Menant, doit être jugé en septembre prochain pour "sévices graves, actes de cruauté envers un animal apprivoisé ou domestique". L’éleveur de chevaux aurait laissé l’une de ses bêtes à l’agonie dans son enclos.

A défaut de trouver l’amour, Thomas Menant a trouvé celui du tribunal correctionnel d’Amiens. Candidat de la huitième saison de L’Amour est dans le pré actuellement diffusée sur M6, l’éleveur de chevaux est en effet accusé de "sévices graves, actes de cruauté envers un animal apprivoisé ou domestique". D’après le Courrier Picard, cet homme aurait laissé l’un de ses animaux à l’abandon dans un pré près d’Allery (Somme). La pauvre bête aurait été découverte par les membres d’un refuge animalier, agonisante sous une bâche maintenue par des pneus. Elle serait décédée quelques heures après avoir été trouvée.

Publicité
"Il pensait qu’il était déjà mort"Alertés par le refuge, les gendarmes auraient ensuite contacté Thomas Menant. Ce dernier leur aurait alors expliqué, qu’en déplacement à Paris pour les besoins de l’émission, il ne pouvait venir à Allery. "Il a expliqué qu'il savait que le cheval était là mais qu'il pensait qu'il était déjà mort", a rapporté une des salariées du refuge à Direct Matin. Et alors que l’enquête a par la suite établi que l’animal avait agonisé pendant plus de 24 heures, le refuge à décidé de porté plainte contre Thomas Menant. Celui-ci est par ailleurs épaulé par l’association 30 millions d’amis.

Le tribunal d’Amiens devrait rendre sa décision le 6 septembre prochain. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :