La romancière Edmonde Charles-Roux, ex-présidente de l'Académie Goncourt, s’est éteinte mercredi, à l’âge de 95 ans. Elle avait remporté le premier prix Goncourt marseillais en 1966 pour son œuvre "Oublier Palerme".

Edmonde Charles-Roux, romancière et ancienne présidente de l’Académie Goncourt est décédée mercredi à l’âge de 95 ans, a annoncé la secrétaire de l’Académie sur Twitter. Elle s’est éteinte aux côtés de son petit-neveu Marcantonio del Drago.

La romancière avait remporté le premier prix Goncourt marseillais en 1966 pour son œuvre "Oublier Palerme". Afin d'honorer son prix, Gaston Defferre, ancien maire de la citée phocéenne avait décidé de lui remettre la médaille de la ville. Les deux personnages se sont alors rencontrés et ce fut le coup de foudre. Ils se sont mariés en 1973.

Edmonde Charles-Roux a été élue membre de l'Académie Goncourt en 1983, puis, en 2002, a été désignée présidente jusqu'en 2014, où elle a cédé son poste à Bernard Pivot.

A lire aussi- Prix Goncourt : combien rapporte-t-il à l’auteur et son éditeur ?

Avant la plume, le front

Avant d’être femme de lettres, Edmonde Charles-Roux a également été une femme de terrain. Née en 1920 à Neuilly-sur-Seine, fille de diplomate, elle a passé son enfance à l’étranger au gré des affectations de son père. Elle a voyagé de Rome à Saint-Pétersbourg, en passant par Istanbul, Le Caire, Prague et Londres. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la jeune femme est devenue infirmière et a rejoint le corps d’ambulancières de la Légion étrangère. Elle a été blessée en 1940 et a été décorée de la Croix de guerre, nommée caporal d’honneur de la Légion étrangère et citée à l’ordre du corps d’armée.

Publicité
Après la guerre, elle s'est lancée dans le journalisme et a rencontré les fondatrices du magazine Elle. Elle a commencé à collaborer avec l'hebdomadaire féminin en signant des papiers culturels. En1950, elle a rejoint le magazine Vogue, dont elle est devenue rédactrice en chef. Par la suite, elle a publié "Elle", "Adrienne", "L’Irrégulière", "Mon itinéraire Chanel", puis dans les années 80, "Un désir d'Orient".

Au début du mois de janvier, Edmonde Charles-Roux avait cédé son couvert à l'Académie Goncourt à Eric Emmanuel Schmitt.

Vidéo sur le même thème : Prix Goncourt : un prix littéraire fait-il vendre plus ?

Publicité