Le groupe Hersant connaît quelques difficultés financières et le nouveau patron de La Provence et Nice-Matin a du mettre la main à la poche afin que ses employés puissent être payés au mois de février. On parle de plusieurs millions d’euros.

Bernard Tapie, désormais propriétaire de La Provence et Nice-Matin, a du sortir son chéquier pour payer les salaires de février de ses employés. Interrogé sur le montant du chèque, l’intéressé a rétorqué que « ça ne regarde personne », mais selon L’Express, il s’élèverait à 4,3 millions d’euro. « Un actionnaire doit faire son devoir en faisant face aux échéances même lorsqu'elles n'étaient pas prévues, et dans les affaires, les imprévus ne sont jamais des bonnes nouvelles » a-t-il néanmoins indiqué. « Et de toute façon il était prévisible qu'il y aurait des investissements à faire et qu'il faudrait faire face à des besoins de trésorerie tout au long de cette année ».

Publicité
Depuis le rachat d’Hersant, Bernard Tapie doit également gérer les difficultés financières du groupe de presse. « J'ai toujours dit que le rachat des dettes de l'entreprise était totalement indépendant des investissements qu'il y aurait à faire » a expliqué l’homme d’affaires. « On va financer les pertes de l'année dernière et probablement des pertes de cette année, avec des frais de restructuration très probablement, et il y a des investissements à faire pour le développement » a-t-il indiqué, précisant qu’ « il faudra une bonne année pour que tout ça rentre vraiment bien dans l'ordre. Mais il n'y a pas de panique à bord ». En attendant que les choses rentrent dans l’ordre donc, Bernard Tapie met la main à la poche. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité