Dans un courrier adressé au PDG du groupe, le frère de Nicolas C., cadre de La Poste retrouvé pendu à son domicile, explique que le suicide de son frère n'est pas lié à des problèmes familiaux mais à ses conditions de travail.

Lundi  25 février dernier, Nicolas C., cadre à La Poste, s'est suicidé à son domicile. L'homme âgé de 51 ans était employé par le groupe depuis de nombreuses années. Cet ancien journaliste était en charge des publications internes du groupe, notamment du magazine des postiers "Forum".  Le président de La Poste, Jean-Paul Bailly, avait d'abord évoqué la piste d'un drame familial et des problèmes familiaux.

Cette version avait déjà été contestée par Bernard Dupin, secrétaire général de la CGT pour La Poste. Pour ce dernier "cette personne croulait sous la charge de travail" avait-il expliqué au Parisien. Le représentant du syndicat majoritaire précisait qu'il ne fallait pas occulter la dimension professionnelle des raisons qui avaient motivées le suicide de Nicolas C.

Publicité
Dans un courrier adressé au président du groupe La Poste, le frère de Nicolas C. dont les obsèques auront lieu jeudi dans l'intimité, met la direction devant ses responsabilités. "Sa vie personnelle n’a été [en aucun cas] la source de son geste malheureux […] prenez donc votre retraite, laissez place à une nouvelle génération de dirigeants qui croient, eux, que l'homme est la richesse d'une entreprise" écrit-il. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité