Deux ans après l'attentat dans le supermarché juif, le jeune franco-malien qui avait caché des clients a raconté sa nouvelle vie à "France Info".

Il y a deux ans, en sauvant des clients de l'Hyper Cacher lors de l'attentat d'Amédy Coulibaly, Lassana Bathily était devenu un héros national, dont les mérites avaient même été vantés par Barack Obama.

Aujourd'hui, alors que la France va commémorer le deuxième "anniversaire" des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, que devient celui qui a obtenu la nationalité française entre-temps ?

"Je ne serai jamais comme le Lassana d'avant", explique-t-il à France Info, lors d'une interview sur la place de la République, près de son nouveau domicile octroyé par la Mairie de Paris mais dont il paie le loyer. Il explique qu'après l'attentat, il a été sollicité de toutes parts : "Des appels du monde entier, de l'Europe, de l'Afrique, de l'Asie. J'avais peur, je me disais mais qu'est-ce qu'ils me veulent ? Et si ce n'était pas des journalistes ?"

"La bon Dieu a facilité pour moi"

Dans la rue, le visage du jeune musulman qui a sauvé des juifs est désormais familier. "Avant, je sortais dans la rue et personne ne savait qui j'étais. Maintenant, les gens me reconnaissent. Ce n'est pas méchant, ils m'encouragent et on fait des selfies", explique-t-il. 

Beaucoup plus méfiant aujourd'hui face aux pressions de toutes sortes, le Franco-Malien partage son quotidien entre ses amis, son travail à la mairie de Paris comme technicien dans l'événementiel sportif et les invitations. "Le bon Dieu a facilité pour moi, j'ai mon logement, j'ai mes papiers, j'ai mon travail, j'ai la santé... J'ai envie de partager maintenant", avoue le jeune homme qui a migré en France à l'âge de 16 ans.

"Les musulmans, on est mal vus avec ces problèmes d'attentats"

Sollicité de toutes parts, le jeune homme ne compte plus ses voyages : "Je suis parti cinq fois aux Etats-Unis à l'invitation des policiers mais aussi des communautés juives et musulmanes. Je suis allé en Allemagne, ils avaient invité toutes les grandes personnalités de 2015. J'ai fait la Tunisie pour les commémorations de l'attentat du Bardo. Et il y a six mois, j'étais en Italie, j'y ai fait mes meilleures rencontres. C'était très impressionnant, les jeunes avaient appris la Marseillaise juste pour moi." 

Publicité
"Son français s'est nettement amélioré depuis que la mairie de Paris lui a proposé des cours intensifs", explique France Info. Lassana Bathily est aussi beaucoup sollicité sur la religion. "Les musulmans, on est mal vus avec ces problèmes d'attentats. Mais mon cas a montré le contraire. Les autres personnes ont tué des gens pour la religion, moi j'en ai sauvé"relève-t-il.

Vidéo sur le même thème : Lassana Bathily naturalisé: les différentes voies pour devenir français 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité