Pour protester contre la fermeture d’un magasin des Galeries Lafayette dans sa ville, le maire n’a pas hésité à s’en prendre à la propriétaire du groupe.

Décidément, pour Robert Ménard, la communication n’est pas prise à la légère. Depuis qu’il est arrivé à la tête de la ville de Béziers, en mars 2014, l’édile n’en finit pas de faire parler de lui avec ses affiches municipales.

En septembre 2014, une campagne d’affichage, avec Éric Zemmour en vedette, pour promouvoir sa venue lors d’une conférence à propos de son nouveau livre, n’avait pas plu à tous les habitants. En février dernier, c’était autour d’une affiche montrant un pistolet, avec en dessous l’inscription "Désormais la police a un nouvel ami", de faire polémique.

A lire aussiAprès Eric Zemmour, Robert Ménard pourrait inviter Alain Soral et Dieudonné

Une représentation peu flatteuse

Aujourd’hui, c’est une tout autre campagne de communication qui fait sensation dans la cité biterroise. Robert Ménard a en effet décidé de s’en prendre à la propriétaire du groupe des Galeries Lafayette, suite à la fermeture d'un de ses magasins dans la ville ; et, visiblement, il tient à ce que cela se sache.

Sur l’affiche, où est représentée de manière picturale Ginette Moulin, la propriétaire incriminée, on peut lire en titre "Cette femme possède 2 milliards d’euros, mais elle en veut encore plus !", avec pour sous-titre : "2015 : elle ferme son magasin de Béziers", "2016 : Elle en ouvre un au Qatar".

"Quitter Béziers pour aller au Qatar, c’est un scandale"

La campagne d’affichage a été lancée mardi par Robert Ménard lors d’une conférence de presse où il a vitupéré contre la décision de fermer le magasin. "Les Galeries Lafayette se présentent comme un groupe aux valeurs familiales, ils sont tout le contraire. Quitter Béziers pour aller au Qatar, c'est peut-être bien sur le plan économique. Mais au niveau social et humain, c'est un scandale", a estimé Robert Ménard.

Publicité
Les Galeries Lafayette ont argué d’une situation financière "précaire", et de "pertes récurrentes" depuis 5 ans, de leur antenne à Béziers pour annoncer sa fermeture. Le magasin qui compte 50 salariés et 30 à 40 démonstrateurs est condamné à fermer à la fin de l’année.

Vidéo sur le même thèmeBéziers : Robert Ménard rebaptise la rue du 19 mars 1962