La hausse des températures a fait économiser plus de 5,3 milliards d’euros aux Français depuis 2014, d’après une étude consacrée à la relation climat/fourniture énergétique.

L’année 2015 a été la plus chaude de l’Histoire, d’après les météorologues et c’est une très bonne nouvelle pour les Français, annonce une étude menée par le cabinet Sia Partners, reprise par le Figaro.

Consacrée à l’impact du climat sur la fourniture énergétique, cette étude met en avant le fait que la hausse moyenne des températures (+ 0,51°C en 2014, + 0,33°C en 2015 et + 0,16°C depuis janvier 2016) a fait économiser 5,3 milliards d’euros au Français sur une période de 26 mois.

La température monte, les taxes baissent

La hausse du mercure en hiver a provoqué la diminution des besoins en chauffages. De ce fait, la consommation de gaz a baissé de 47 térawattheures (TWh) et la demande d’électricité de 20 TWh. Une tendance qui risque de perdurer au vue des prévisions météorologiques.

Publicité
Depuis 2014, Sia Partners a également noté une diminution de l'ordre de 1,5 milliard d'euros sur les collectes des différentes taxes liées à la facturation énergétique (électricité, gaz et fioul). Une nouvelle qui ne ravit pas l’Etat, selon le Figaro, alors que l’administration réfléchit en ce moment même à la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour la période 2016-2023.

Vidéo sur le même thème : L’ONU estime à 2,7°C la hausse globale des températures d’ici 2100

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité