Contraint de courir dans le froid simplement vêtu d'une culotte humide parce qu'il avait fait "pipi au lit", Yanis, 5 ans avait été retrouvé mort en février 2017 à Air-sur-la-Lys. Sa mère vient d'être libérée.

Elle avait été mise en examen pour "abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit". La mère du petit Yanis, retrouvé mort le 6 février 2017, vient d'arriver au terme de sa détention. Le Procureur de la République de Boulogne-sur-Mer a annoncé ce vendredi sa libération.

Obligé de courir le long d'un canal quasiment nu

Le beau-père de Yanis se révèle, lui, toujours mis en examen pour homicide sur mineur de moins de 15 ans et reste détenu. C'est lui qui, ce soir de février 2017, avait puni le petit garçon suite à un "pipi au lit". Il l'avait alors contraint à courir le long d'un canal quasiment nu. Le corps du garçonnet avait, ensuite, été découvert près d'un chemin de hallage par les pompiers. Un décès occasionné par un traumatisme crânien consécutif à de nombreux impacts. Lesquels auraient été effectués à coups de lampe torche et générés des hématomes sous-duraux.

C'est, tout du moins, ce qu'avait indiqué Pascal Marconville, le Procureur de la République, suite à l'autopsie. Il avait, alors, ajouté que la violence des coups était telle que la lampe-torche s'était, à l'époque, cassée.

La mère reste sous contrôle judiciaire

Publicité
Présentée comme étant "dans un autre monde", Émilie I. reste cependant sous contrôle judiciaire et interdite de résidence dans le Pas-de-Calais. Elle doit se présenter une fois par semaine au commissariat.

En vidéo - Maëlys, un récit accablant

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité