Ils étaient 80 000 selon les organisateurs, 500 000 selon la police, à défiler ce dimanche dans les rues de la capitale. Un an après la loi sur le mariage pour tous, les militants de la Manif pour tous entendaient défendre la vision traditionnelle de la famille.

© AFP

La manifestation s’est déroulée dans le calme et sans incident. Les militants de la Manif pour tous étaient de nouveau dans la rue ce dimanche. Un an après la loi sur le mariage pour tous, ils étaient venus défendre la vision traditionnelle de la famille qu’ils estiment menacée par ce qu’ils appellent la « familiphobie » du gouvernement. 80 000 personnes selon la police, 500 000 selon les organisateurs, ont donc battu le pavé parisien. Ils étaient entre 20 000 et 40 000 à Lyon.

Le PS des manipulations et des mensongesPrincipaux thèmes des militants : la PMA et la GPA, la procréation et la gestation pour autrui, déjà au cœur des manifestations de l’an dernier, ou encore l’enseignement supposé de la théorie du genre à l’école. Un cortège auquel plusieurs personnalités politiques ont pris part. Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a de son côté dénoncé « les manipulations et les mensonges sur lesquels une frange réactionnaire essaie de cimenter une opposition à la politique du gouvernement, avec le soutien irresponsable de plusieurs parlementaires de l'UMP ».

Publicité
Les militants ne lâchent rienUne position partagée par Najat Vallaud-Belkacem, qui a rappelé que « ni la GPA ni la PMA ne figure au texte de la loi sur la Famille ». Pour Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la famille, la Manif pour tous « a voulu mobiliser sur la désinformation, les peurs, les rumeurs ». Du côté de l’opposition, on estime au contraire que le gouvernement « cherche à attiser toutes les divisions » en réveillant «  les plus vieilles fractures de la société » a ainsi déclaré le député l’UMP Henri Guaino, pour qui le gouvernement fait de la « provocation ». Etaient également présents Marion Maréchal-Le Pen, Christine Boutin, Hervé Mariton ou encore Claude Goasguen. La Manif pour tous n’a en tout cas pas l’intention de baisser les armes : « On reviendra tant qu’il faudra ».

Vidéo : quelles revendications pour la Manif pour tous ?

Publicité