La Française des Jeux (FDJ) se retrouve dans l’obligation de rembourser une habitante de l’est de la France. La cause ? Son ex-compagnon lui avait dérobé ses chéquiers dans le but de parier.

Pour une fois, la Française des jeux (FDJ) ne versera pas d’argent à un gagnant. En effet, l’entreprise publique a été condamnée ce lundi à verser 60 000 euros à une jeune femme, non pas en échange d'un ticket gagnant mais pour la dédomager. En août 2008, alors qu’il gardait un de leurs deux enfants, l’ex-conjoint de la victime lui aurait volé pas moins de 11 chèques pour faire des paris sportifs. Au total, l’homme aurait dépensé 97 000 euros en moins d’une semaine. Le tout chez des détaillants et à un guichet de la FDJ, peu regardant au vu des faits. Ainsi, le tribunal de grande instance de Nancy a estimé que l’entreprise avait enfreint son code déontologique avec ce manque de vigilance.

Un emprunt de 60 000 euros

Publicité
Lorsqu’elle s'est rendue compte de toutes ces dépenses, la jeune femme a tout de suite porté plainte contre le père de ses enfants. Celui-ci s’est vu condamné par la justice mais l’homme a été considéré comme insolvable. La mère de famille a donc été dans l’obligation de faire un emprunt de 60 000 euros pour rembourser ses dettes. Et pour cette raison, elle a assigné l’entreprise d’Etat en justice en août 2011.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :