La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a récemment convoqué l’un des bénévoles de Wikipédia pour qu’il supprime un article contenant des données classées secret défense. L'homme assure avoir été victime de pressions. Plus de détails sur cette affaire.

Un sujet sensible. Voulant garder une affaire secrète, la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a en réalité braqué les projecteurs dessus et crée une véritable polémique. S’apercevant qu’un article à propos de la station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute (Puy-de-Dôme) et publié sur Wikipédia contenait des informations classées secret défense, elle en a en effet convoqué l’auteur jeudi en vue de lui faire supprimer ce papier. Les services de la DCRI ont demandé "la suppression" de l’article au motif que celui-ci "contenait des informations militaires classées et que la publication de telles informations violait le Code pénal", a expliqué la Wikimedia Foundation, société basée aux Etats-Unis et qui possède les serveurs hébergeant Wikipédia. "Nous avons demandé plus d'informations à la DCRI. (...) Malheureusement, elle a refusé d'apporter plus de précisions et a redemandé que l'article soit effacé dans son intégralité", a-t-elle ajouté avant de préciser qu’elle avait refusé de supprimer l’article. Selon le ministère de l’Intérieur, ce dernier concernant "l’organisation de la composante nucléaire de la défense nationale".

La DCRI a-t-elle usé de pressions ?Wikimedia a par ailleurs indiqué que le 30 mars, la DCRI a "insisté" pour que le bénévole convoqué dans ses services utilise "ses droits administratifs pour supprimer immédiatement l’article" et ce, "sous la menace". "La Fondation s’oppose vivement à des tentatives gouvernementales d’intimider les bénévoles qui consacrent leur temps et leur énergie à construire" Wikipédia, "l’un des grands projets éducatifs, que tout le monde peut partager librement", a-t-elle également affirmé.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a rapporté qu’ "à la demande du parquet, sous le contrôle de l’autorité judiciaire" cette personne, après un refus initial de retirer l’article, "a été mis en garde contre le risque d’engagement de poursuites judiciaires" dont elle pourrait être l’objet "en tant que responsable juridique de Wikipédia France".

Publicité
Et si le bénévole a finalement accepté de supprimer l’article, Wikimédia France a indiqué que "la page a été restaurée dans la nuit de vendredi à samedi par une personne qui habite en Suisse". L’article aurait même été traduit en anglais et accompagné d’une mention relatant la démarche de la DCRI pour le faire censurer.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité