La Bougie du Sapeur est un journal satirique vendu en kiosque uniquement le 29 février, soit seulement pendant les années bissextiles. Mais que trouve-t-on à l’intérieur ? 

La Bougie du Sapeur… ce nom de journal ne vous dit sans doute rien. Et pour cause, il a l’originalité de ne paraître que le 29 février, soit seulement pendant les années bissextiles.

Il s’agit d’un journal satirique aux couleurs rouge et noire, vendu 4,70 euros cette année (contre 4 euros il y a quatre ans), dont la création remonte à 1980. "C'est l'histoire d'une équipe de copains qui, en 1980, décident de publier huit pages en noir et blanc, un pastiche de vrai journal, et de le mettre en kiosque. Et le pire, c'est que ça marche !", a expliqué au Figaro Jean d'Indy, l'actuel rédacteur en chef du journal papier.

A lire aussi Nous sommes en année bissextile, mais d’où vient ce mot ?

Pour un journal rarissime, celui-ci se vend plutôt bien en effet : 130 000 exemplaires ont été écoulés lors des quatre derniers numéros et celui de cette année (sorti dès samedi) sera pour la première fois vendu dans tous les pays francophones. Dans ce reportage de France 3, un kiosquaire raconte que La Bougie du Sapeur "se vend pas mal" et que "les gens depuis quelques jours demandent s’il est arrivé ou pas car ils savent que c’est le 29 février qu’il sort."

Pas de publicité, mais beaucoup d’humour franchouillard

Le titre du journal a été choisi en hommage au sapeur Camenbert, un personnage un peu farfelu né un 29 février et inventé à la toute fin du XIXe siècle par le dessinateur Christophe, un précurseur de la BD. Pour préparer la sortie du prochain numéro, Jean d’Indy travaille avec sept copains bénévoles qu’il recontacte six mois avant chaque 29 février. Seuls le maquettiste et l’imprimeur sont payés. "Ensemble, ils trient les informations insolites des quatre années écoulées depuis le numéro précédent et décident du contenu de la prochaine édition", écrit Le Figaro.

Publicité
Dans le journal qui fait actuellement 24 pages, aucune publicité mais beaucoup d’humour franchouillard. Déjà, sur la Une de cette dernière édition, Jean d’Indy ironise en revenant sur les incohérences entre la Cop21 et le fait que quelques semaines après on fasse tirer des canons à neige pour assurer le tourisme en montagne. Pour ce dixième numéro, le journal collector reviendra sur les… 36 ans du journal. Oui, on s’y perd. Parmi les rubriques phares du journal : la météo pour les 4 prochaines années ou encore les suppléments comme La Bougie du Sapeur-Dimanche, destiné à ne paraître que les 29 février qui tomberont un dimanche (le prochain est prévu pour 2032). Quant à ceux qui font leurs mots-croisés, ils devront attendre la réponse… 1 460 jours plus tard !

Vidéo sur le même thème : Une minute pour comprendre l’année bissextile

Publicité