Une dizaine de jours après le décès de Gérald sur le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta, Thierry Costa, le médecin de l’émission de téléréalité, a mis fin à ses jours. Il a expliqué son geste dans une lettre et a tenu à ce qu’elle soit rendue publique.
 

Thierry Costa, le médecin de l’émission de la téléréalité Koh-Lanta, diffusée sur TF1, a mis fin à ses jours. C’est la société de production de l’émission, Adventure Line productions, qui a annoncé dans un communiqué que l’homme de 38 ans s’était donné la mort ce lundi au Cambodge. Dans une lettre qu’il a voulu rendre publique, Thierry Costa explique son geste, une dizaine de jours après le décès de Gérald Babin, un candidat de 25 ans, sur le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta.

« Ces derniers jours mon nom a été sali dans les médias. Des accusations et suppositions injustes ont été proférées à mon encontre » écrit-il sur une feuille à entête de l’hotel cambodgien où il logeait. « Je n'oserai plus croiser un regard en France sans que je me pose la question de savoir s'il est rempli de méfiance envers moi » explique plus loin Thierry Costa, que plusieurs témoins accusaient d’avoir minimisé le malaise de Gérald Babin, lui reprochant également de ne pas avoir réagi assez tôt  et de n’avoir pas pris les mesures nécessaires. Des accusations que la production s’était aussitôt empressée de réfuter, indiquant qu’une plainte pour diffamation allait être déposée.

« Le seul choix possible »Pour Thierry Costa, l’acharnement dont il a fait l’objet a sans doute été trop difficile à supporter. Une dizaine de jours après le drame qui a endeuillé l’émission, ce médecin originaire de Nancy a préféré en finir. « Je suis certain d'avoir traité Gérald de manière respectable, comme un patient et non comme un candidat » réaffirme-t-il. « Je m'endors serein ce soir sans aucune rancoeur, même contre les médias. Parce que devoir reconstruire cette réputation détruite me serait insupportable. C'est donc mon seul choix possible ».

Publicité
Après l’annonce de ce nouveau drame, Adventure Line productions a indiqué que « cet événement tragique doit inciter ceux qui accusent et commentent sans discernement à faire preuve de responsabilité ». TF1, par la voix de son président Nonce Paolini, a elle aussi réagi : « Face à cette tragédie, je laisse à leur conscience les auteurs des propos anonymes tenus sur les circonstances du décès de Gérald Babin, ainsi que ceux qui les ont colportés, avant même que toute la lumière ait été faite sur ce drame ».  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité