Vendredi 22 mars, on apprenait la mort précoce d'un jeune candidat de Koh Lanta en plein tournage. Alors que rien n'accusait la production jusque-là, un témoin anonyme l'accuse de négligences. Est-il possible qu'elle soit en partie responsable de la mort du jeune homme ? Retour ce témoignage avec Planet.fr.

Gérald Babin est décédé à l'age de 25 ans d'une crise cardiaque alors qu'il participait à la première épreuve de la nouvelle édition de l'émission de téléréalité Koh Lanta. Les témoignages des anciens participants avaient tout de suite levé la suspicion quant à une éventuelle responsabilité de la chaîne TF1 ou de la société de production Adventure Line. Ils étaient tous unanimes sur les précautions médicales prises avant et pendant le tournage.

Une crise cardiaque peut arriver à tous moments et elle est difficile à prévoir. Cependant, l'organisation de l'émission pourrait avoir un rôle dans la fin tragique du candidat. D'après Arrêt sur images, plusieurs médias tels que Le Canard Enchainé mais aussi Libération ou Le Monde, auraient reçu un témoignage anonyme mais détaillé des circonstances de la mort de Gérald Babin sur le tournage. Cet anonyme semblerait être un membre de la production d'Adventure Line. 

Les circonstances de la mort restent floues

Deux versions différentes de l'accident ont été rapportées dans les médias. La première version du 22 mars annonce que l'homme a eu un malaise sur la plage et a été emmené d'urgence à l'hôpital de Sihanoukville en hélicoptère. La seconde version du 23 mars est un peu différente, l'homme pris de malaise aurait été conduit à l'infirmerie en bateau. C'est donc sur le chemin de l'infirmerie qu'il aurait été victime d'un premier malaise cardiaque et non sur la plage. Il aurait ensuite effectué un second malaise cardiaque dans l'hélicoptère et c'est le dernier malaise cardiaque à l’hôpital qui lui a été fatal.

D'après le témoin évoqué par le site Arrêt sur images, on aurait d'abord tenté d'évacuer Gérald Babin par bateau, ce qui devait prendre plusieurs heures. Le trajet en hélicoptère n'a pas été privilégié par la société de production à cause de son coût trop élevé. Dans le bateau le jeune homme fait un malaise cardiaque, le médecin à bord demande alors sa prise en charge par un hélicoptère. Ce n'est qu'après plusieurs minutes, une fois le numéro de téléphone du pilote retrouvé, qu'un hélicoptère arrive deux heures après le premier malaise du candidat.

Un jeu qui met en danger les candidats ?

Une hypothèse quant à la cause du malaise est évoquée par le témoin. Entre l'arrivée sur l'île et le début de l'épreuve sur la plage, les candidats auraient attendu 5 heures en plein soleil. Le tournage qui aurait du se dérouler en Birmanie, a été déplacé au Cambodge à la dernière minute, ce qui a laissé une organisation de l'émission plutôt improvisée.

C'est aussi le rôle du médecin qui serait remis en cause. Pendant le premier jeu de l'émission, Gérald Babin se serait effondré "la tête dans le sable". Aucun médecin n'aurait été autorisé à intervenir par la production avant la fin du déroulement du jeu. Les gémissements et les appels à l'aide de la victime n'y feront rien. Ce n'est qu'au bout de 10 minutes, le jeu enfin terminé, que le médecin pourra rentrer en scène. L'expression "rentrer en scène" n'est pas utilisée à la légère, puisque son intervention est filmée par la production. Le témoin révèle même que le médecin devra recommencer son entrée dans le jeu une seconde fois, la première n'étant pas convaincante. 

La réaction de la production

Selon Tvmag, la production a décidé de porter plainte contre ce témoignage. Un communiqué de la société de production a été rendu public : "Le moment de recueillement a été entaché d'une accusation anonyme, mensongère et odieuse relayée par différents médias. Les propos poursuivis mettent en cause les circonstances du décès, en particulier le rôle du médecin sur le lieu du tournage au moment du drame. Une enquête judiciaire dira nécessairement que toutes les règles de sécurité ont été respéctées"

Publicité
Alors que beaucoup prédisaient un retour possible de l'émission en cas de comportement irréprochable de la chaine et d'Adventure Line, c'est l'avenir de Koh Lanta qui s'assombrit avec ces accusations. Si elles s'avèrent justifiées, c'est peut-être face à la justice que les organisateurs de Koh Lanta devront s'expliquer. Pour l'instant, le Cambodge a classé l'enquête.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité