Trois mises en examen ont été récemment ordonnées dans le cadre de l’enquête sur les photos de Kate Middleton seins nus en vacances qui ont été publiées l’été dernier.

La publication de photos montrant le Prince William et Kate Middleton sein nus au bord d’une piscine du Sud de la France avait fait scandale en septembre dernier. Les clichés montraient en effet la Duchesse uniquement vêtue d’un bas de bikini en train de tartiner de crème solaire le dos de son époux. Aussitôt après la publication de ces photos volées dans La Provence, le jeune couple avait porté plainte "pour atteinte à la vie privée". Et alors que ces clichés ont ensuite été repris par Closer, la justice a récemment ordonné trois mises en examen pour "fixation de l’image d’une personne dans un lieu privé » et « exploitation délictuelle de ces images". Sont ainsi visées par ces décisions : la société Mondadori France qui édite le magazine people, le journal La Provence et la photographe.

Ces clichés "n’ont rien d’indécent"Dès mercredi, la direction du quotidien provençal a manifesté son soutien à sa journaliste "dans l’épreuve judiciaire qu’elle traverse". Le journal a par ailleurs souligné que les clichés mis en cause n’ont "rien d’indécents et ne portent pas atteinte à la dignité du prince et de son épouse". Selon lui, ce cliché visait uniquement à informer les lecteurs "de la présence de ces personnalités dans leur région".

Et alors que La Provence a également révélé que son directeur général délégué, Marc Auburtin, a lui aussi "été mis en examen cette semaine par un autre magistrat instructeur pour avoir porté à la connaissance du public la photographie prise par sa journaliste", le quotidien "s'étonne du traitement judiciaire réservé à cette affaire". Selon lui, cette affaire est "totalement disproportionnée au regard de la photographie bien anodine".

Publicité
Quelque temps après la plainte déposée par le couple princier qui attend actuellement son premier enfant, la justice française avait interdit la diffusion de ces photos et ordonné que les originaux soient remis à la famille royale d’Angleterre.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité