Le procès de l'ex-femme d'un élu, aux méthodes rappelant l'héroïne de bande-dessinée, débute ce mardi. Elle est jugée pour tentative d'assassinat sur son ancien mari à côté d'anciens policiers.

Laurence Vulsin, 49 ans, va être jugée aux assises de Créteil (Val-de-Marne) pour avoir tenté d'assassiner son ex-mari, Christian Honoré, un conseiller municipal (DVD) de Valentonn rapporte Le Parisien.

Le 14 juin 2011, vêtue entièrement de noir, gants en latex, pistolet en main et casque de moto sur la tête, une silhouette ressemblant à Catwoman de la série Batman, la femme tente de tuer son mari dans leur demeure cossue de l'avenue de Gravelle à Saint-Maurice (Val-de-Marne). 

Son mari, effrayé, décide d'appeler la police. La brigade anti-criminalité arrive sur place et parvient à maîtriser la "femme-chat". Interpellée par les enquêteurs, elle a finalement avoué avoir voulu assassiner son mari qu'elle qualifie de violent, l'accusant même de l'avoir violée, mais a finalement renoncé à un tel acte.

A lire aussi : Procès des "amants diaboliques" : 30 ans et 25 ans de prison pour les amants criminels

Deux policiers complices

Au moment des faits, le couple était en instance de divorce et vivait dans une ambiance apocalyptique. Cette mère de famille était sous antidépresseurs et anxiolytiques lorsqu'elle a décidé de "supprimer" son mari.

Laurence Vulsin se rapproche alors de Michel Gallières, un policier membre du Service de protection des Hautes personnalités (SPHP), pour qu'il lui trouve des tueurs à gages. Ce dernier, l'aurait mise en relation avec un ancien légionnaire, ex-agent de la DST, surnommé "Père Noël", de son vrai nom Jean-Noël Naturel. Elle lui aurait alors versé 6 000 euros en liquide afin qu'il tue son mari. Exaspérée de la lenteur des évènements, Laurence Vulsin a finalement décidé d'agir seule.

Après son arrestation, les enquêteurs ont découvert dans le téléphone de la suspecte des échanges téléphoniques avec Michel Gallières, surnommé "J-F Copé" dans son répertoire, qu sera immédiatement écroué dans la prison de Fresnes, suivit du "Père Noël".

Publicité
Les deux policiers comparaissent aujourd'hui aux côtés de Laurence Vulsin. Ils sont jugés pour complicité de tentative d'assassinat et participation à une association de malfaiteurs pour lui avoir fourni une arme contre rémunération. 

En vidéo sur le même thème: Turquie : procès sous haute tension d'un policié accusédu meurtre d'une jeune femme 

Publicité