Un proche de Julie Gayet vient d’être recruté comme animateur télé sur France 5. Une nomination à laquelle la "fiancée du président" ne serait pas étrangère. 

Julie Gayet a-t-elle joué de son influence sur François Hollande pour placer un de ses proches ? Voici le bruit qui court actuellement dans les couloirs de France Télévisions, rapporte Closer. Selon le magazine, la récente nomination de Dominique Besnéhard au poste d’animateur télé sur France 5 soulève quelques questions, notamment sur la manière dont il l’a obtenu. Proche de Julie Gayet, l’ancien conseiller en image de Ségolène Royal pendant la campagne de 2012 n’a pourtant pas à rougir de son CV. Ancien agent de stars, dont Béatrice Dalle, il a créé le Festival du film d’Angoulême et est aujourd’hui producteur de films et de séries. C’est ainsi à lui que l’on doit, entre autres, la série à succès "10 pour cent", dans laquelle joue Julie Gayet, la prétendue compagne du président François Hollande.

Dominique Besnehard a été invité à dîner à l’ElyséeA ce titre, la comédienne l’a d’ailleurs été invité l’année dernière à dîner à l’Elysée, en compagnie d’un autre acteur de la série, Joye Starr. Un repas au cours duquel, "Dominique Besnéhard a eu certainement l’occasion d’échanger avec le chef de l’Etat", écrit Closer qui précise que ce dernier "s’intéresse de près au cinéma et au monde de la culture à l’approche de 2017", sous-entendant ainsi que Julie Gayet aurait fait joué ses relations avec le chef de l’Etat pour permettre à un de ses proches de décrocher un poste au sein du groupe public de télévision. "L’actrice sert véritablement d’émissaire au président. Elle l’aide à chercher des appuis dans la culture, auprès de gens qui ont la voix qui porte et ce, en vue de 2017", nous confiait par ailleurs François Aubel, le coauteur d’une Intermittente à l’Elysée.

A lire aussi – Julie Gayet : cette influence qu’on lui prête sur François Hollande

Publicité
Ce n’est pas la première fois que l’actrice est soupçonnée de telles intentions. Cela a déjà été le cas en 2015, au moment de l’éviction de Nicolas Bourriaud à la tête des Beaux-Arts. Plus récemment, la comédienne a également été soupçonnée d’avoir poussé François Hollande à nommer son amie Audrey Azoulay au poste de ministre de la Culture.

Vidéo sur le même thème : Première apparition de Julie Gayet lors d’un déplacement officiel de François Hollande