Depuis que Julie Gayet s’est affichée avec une bague à l’annulaire gauche, les rumeurs d’un mariage avec François Hollande vont bon train. 

Julie Gayet a fait sensation jeudi dernier en Belgique. Invitée aux 15 ans de Wallimage (Fonds d’investissement wallon dans l’audiovisuel) et aux 10 ans du Clap, le bureau d’accueil des tournages en provinces de Liège, Namur et Luxembourg, l’actrice s’est non seulement fait remarquer par son allure mais aussi et surtout, par ce qu’elle portait à la main gauche. Ainsi que le rapporte Public celle à qui l’on prête une liaison avec le président François Hollande portait une bague à l’annulaire. Une bague d’autant plus suspecte qu’il ne s’agissait pas d’un bijoux fantaisie voyant et coloré mais plutôt d’un simple anneau. "A son arrivée, la jolie frenchie affichait sans complexe une bague à son annulaire gauche, qui a forcément éveillé les soupçons...", écrit le magazine people qui rappelle également que, "selon les rumeurs", la comédienne aurait "fait sa demande en mariage à celui qui partage sa vie".

Une semaine plus tôt, et alors que Julie Gayet portait déjà cette bague au Gala des Nuits en Or à Paris, Public évoquait "une alliance dorée" qui avait "attiré tous les regards".

Un jeu entre l’actrice et le président ? Cette bague qui ressemble à une alliance aurait ainsi fait passer Julie Gayet du statut de "fiancée" du président à celui d’épouse. Un scenario qui semble un peu gros, notamment au regard de l’attitude que les deux principaux intéressés ont adoptée jusqu’à présent. En effet, outre le fait qu’on imagine mal le locataire de l’Elysée se marier sans que personne ne soit au courant, ni l’un ni l’autre n’a jamais confirmé ou infirmé la rumeur de leur idylle. Plusieurs journalistes qui se sont penchés sur le sujet assurent par ailleurs qu’aucun d’entre eux n’a envie de se marier.

A lire aussi – Hollande, Gayet, Royal et Trierweiler : les secrets d’un vaudeville d’Etat

Publicité
"Désormais, le président ne veut plus du tout entendre parler de Première dame", nous confiait François Aubel, le coauteur d’Une intermittente à l’Elysée. Ecartant toute officialisation ou union, il poursuivait : "le président pourrait clairement dire qu’il n’a pas envie d’avoir une Première dame officielle. Ce serait même un gage de modernité. Mais il ne le fait pas. A la place, il ne dit rien et transforme ça en un non-dit. Mais cette situation ne lui déplaît pas, ni à Julie Gayet d'ailleurs. Cette dernière a accepté les règles du jeu et tous les deux s’en amusent désormais". Et si finalement, en portant cette bague, l’actrice ne s’était pas, une fois encore, prise au jeu ?

En vidéo - François Hollande et Julie Gayet narguent les photographes lors d'une soirée parisienne