Au Palais présidentiel, les proches de François Hollande auraient trouvé un sobriquet à la très discrète "fiancée" du président…

"Le fantôme de l’Elysée". Voici comment les proches de François Hollande surnommeraient Julie Gayet. Ainsi que nous le rapporte François Aubel, co-auteur de la première biographie de l’actrice*, cette dernière veillerait à rester très discrète au Palais présidentiel. A tel point qu’ "un proche du président ne l’y aurait vue qu’une seule fois en deux ans". Très discrète, voire invisible, celle qui se présente comme "la fiancée" du chef de l’Etat, aurait ainsi pris l’habitude de venir à l’Elysée les weekends. Là, Julie Gayet recevrait des amis et assisterait même à "des déjeuners privés".

A lire aussi – Julie Gayet : comment l’actrice prend ses marques à l’Elysée

Publicité
"Elle ne se voit pas first lady"Mais si la comédienne s’autorise à venir passer du temps à l’Elysée, elle refuserait en revanche d’endosser le rôle de Première dame. Si bien qu’elle aurait dit non à un service de sécurité, "sauf impérieuse nécessité", préférant continuer à se déplacer seule à bord de sa voiture personnelle. Ceci dans le but de "ne pas coûter 1€ au contribuable", écrivent encore François Aubel et sa co-auteur, Soizic Quémener. "Elle ne se voit pas first lady", leur aurait par ailleurs confié une source de son entourage.

*François Aubel et Soizic Quémener sont co-auteurs de Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée (éd. Du Moment)

En vidéo - Première apparition de Julie Gayet lors d'un déplacement officiel de François Hollande

Publicité