Jeudi après-midi, RTL a annoncé le placement en garde-à-vue de deux journalistes français soupçonnés d’avoir fait chanter le roi du Maroc en échange de la non-publication d’une livre à charge. Mais qui sont ces deux journalistes ? 

Eric Laurent et Catherine Graciet, deux journalistes soupçonnées d’avoir tenté de faire chanter le roi du Maroc ont été placés en garde-à-vue hier en fin de journée. Le contenu du livre n’est pas encore connu mais il devait sortir en janvier-février selon les Editions du Seuil. Tous deux avaient déjà écrit un livre sur le roi Mohammed VI en 2012 intitulé "Le roi prédateur". Ce livre n’avait pas plu au pouvoir marocain.

Les deux journalistes ont tous deux couvert le Moyen-orient. Après avoir débuté au Figaro, Eric Laurent a publié plusieurs livres comme : Aux banques les milliards, à nous la crise, La face cachée du pétrole ou encore, Bush l’Iran et la bombe. Il a vendu des dizaines de milliers d’exemplaires de ses livres. 

Mais lors de la promotion de son livre sur le 11 septembre 2001, il avait affirmé dans l’émission "Salut les terriens" : "[…] juste au moment où les tours s’effondrent, il y a une femme qui est en train de regarder le spectacle de cette tragedie et qui voit trois jeunes hommes qui sont en train de sauter de joie, assis sur le toit d’un van blanc. La CIA et les services de contre-espionnage les interrogent, ont les met en prison, et on s’apperçoit que se sont des agents du Mossad travaillant sous couverture pour une société qui s’appelle Urban moving et qui étaient chargés de surveiller les islamistes radicaux". Cette mise en cause de l’Etat israelien dans les attentats du 11 septembre avait entaché sa réputation.

Des journalistes réputés sérieux

Son fils, Samuel Laurent est lui aussi au cœur d’une polémique après qu’un journaliste de Libération se soit interessé à deux de ses livres sur Al-Qaïda et l’Etat Islamique. Pour le journaliste de Libération, il relate les informatios d'articles qu’il ne cite pas. Il affirme également avoir passé plusieurs semaines en Syrie, cela serait faux puisqu'il ne resté que quelques jours. L’éditeur de ses livres avoura même que si ses livres ont été publiés, c’est en partie car son père avait publié des ouvrages dans cette maison d’édition. 

A lire aussi : Mélenchon attaque un journaliste sur son physique

Publicité
Catherine Graciet est quant à elle une journaliste indépendante spécialiste du Maghreb. Elle a écrit plusieurs livres dont un sur l’affaire Sarkozy-Kadhafi. Un de ses anciens collègues journaliste à l’AFP qui a écrit plusieurs livres avec elle a réagit à cette arrestation : "Je suis sous le choc (...) Je savais que Catherine avait ce projet (de livre). Si les faits sont avérés c'est très surprenant de la part de Catherine. Elle n'a pas le profil pour ce type de délit".

Cette affaire est inédite en France.

Voir le reportage de TF1 sur le sujet :