A Vivier, l’organisation d’un concert hommage à Johnny Hallyday a viré à la bataille politique. Le maire de la ville a refusé de soutenir l’événement pour une raison bien précise.

La mort de Johnny Hallyday a laissé des milliers de fans en deuil, mais à Viviers - ville qu'affectionnait d'ailleurs la mère du chanteur -  en Ardèche, elle a surtout donné lieu à une polémique. Le maire de la ville, sans étiquette, a refusé de cautionner un concert hommage à l’idole des jeunes qui avait lieu ce dimanche. 

Il s’avère comme il l’a expliqué à France Bleu Drôme-Ardèche que l’événement était organisé par une association intitulée La France Profonde/Sauvons notre pays, et dont le fondateur est Alain Barnier, un ancien du Front national qui en a été exclu. Il avait réservé une salle de 500 places au centre culturel de la ville pour une journée de travail. Cependant, il a été décidé de la conclure par un concert en l’hommage du chanteur. 

 

Une association qui cache son jeu

Comme l’assure le maire de la ville, sous couvert d’association, La France profonde/ Sauvons notre pays est en fait une association politique. C’est pour cette raison qu’il a refusé de mettre à disposition, entre autres, les moyens de communication de la commune. France Bleu rappelle de son côté, que les bénéfices du concert iront à l’association qui a prévu d’acheter des tentes pour les SDF.

Publicité
La radio précise également qu’au cours de cette journée de travail, il était d’ailleurs prévu que l’association d’Alain Banier signe une alliance avec la Ligue du Midi, un parti politique identitaire.

Vidéo sur le même thème : Le bel hommage de Laeticia Hallyday à France Gall

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité