Une fillette de 13 ans qui avait fugué de chez elle avant d’y revenir, trois jours après, a mis en lumière un nouveau jeu inquiétant sur les réseaux sociaux.

Pour Emma, 13 ans, sa fugue la semaine dernière n’était qu’un "jeu". Plus exactement, elle a répondu aux enquêteurs qui la questionnaient sur son retour dimanche, après une fugue de trois jours, qu’elle avait joué au "jeu des 72 heures", comme l’indique France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Il s’agirait d’un défi entre jeunes qui aurait trouvé naissance sur les réseaux sociaux et principalement Facebook. Le but ? Fuguer pendant trois jours, sans utiliser de moyen de communication.

Dans un message envoyé sur Facebook le 26 mars dernier par une certaine Marinette Dupoivre et publié sur sa page personnelle, celle-ci alertait de l’existence de ce nouveau jeu dangereux au sein des jeunes adolescents. Elle précise dans son message la nature de celui-ci : "Le défi 12, 24, 72 h cela consiste à partir de sa maison sans donner de news pendant 12 ou 24 ou 72 h".

"Faire peur aux parents"

En dessous du message relayé plus de 7 000 fois, les commentaires pleuvaient pour dénoncer ce nouveau défi : "C’est irresponsable de faire ça", s’insurge l’une ; "Du grand n’importe quoi !", s’offusque un autre. Toutefois, de nombreux internautes s’interrogeaient sur la véracité de ce nouveau jeu : "Ça sent le poisson d’avril tout ça", déclarait l’un d’entre eux, à l’approche du 1er avril. Il faut dire qu’aucune page ou mention du "jeu des 72 heures" n’est visible sur le célèbre réseau social à part celle de la page "Diffusion de fugues et disparition" qui le mentionne dans un message d’alerte, le 6 avril dernier.

Pourtant, interrogée par Europe 1, la fillette de 13 ans a raconté avoir découvert ce jeu sur Internet en voulant y chercher des photos d’animaux. Son but en faisant ce "jeu" ? "Fuir le plus longtemps possible et faire peur aux parents, les inquiéter", explique la jeune fille qui mesure aujourd’hui la portée de son geste : "Au départ, on croit que c'est amusant mais à la fin, c'est ridicule." Quant à la mère d’Emma, elle confie à la radio que "c’était vraiment douloureux. Je conseille à tous les ados de ne jamais essayer ce jeu parce que c'est l'inquiétude pour tout le monde."

"Si on vous retrouve, vous perdez et vous devez recommencer"

Publicité
Une internaute de 18 ans a décrit à 20 minutes le procédé de ce défi : "On m’a écrit sur mon wall (mur Facebook) « Je viens de faire mes 12 heures, je te nomine pour que tu les fasses. Bon courage ». Le jeune qui m’a écrit ça a 14 ans. Je me suis renseignée, en fait, après avoir fait 12 heures caché, sans téléphone et sans manger, il faut nominer trois personnes pour pouvoir ensuite faire 24 heures puis 72 heures (…) Si on vous retrouve, vous perdez et vous devez recommencer."

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) aurait été avertie de ce problème et aurait appelé dans une note les services de polices à la vigilance.

Vidéo sur le même thème : Grand Angle: Neknomination, l’inquiétant phénomène

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité