Trois ans après l’attentat de Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à son compagnon, Charb, et onze autres personnes, Jeannette Bougrab vit à Helsinki. L’ancienne secrétaire d’Etat a choisi de s’éloigner pour se reconstruire.

Jeannette Bougrab vit depuis maintenant depuis trois ans à Helsinki, en Finlande. Peu après l’attentat de Charlie Hebdo qui a fait douze morts dont son compagnon, Charb, en 2015, l’ancienne secrétaire d’Etat a en effet accepté un poste à l’ambassade de France, où elle est conseillère culturelle. Alors que de nombreuses commémorations ont eu lieu ces derniers jours, Jeannette Bougrab a accepté de se confier à Ouest-France. Mère d’une fille, c’est aussi pour elle qu’elle a accepté de partir loin de la France. "J’ai 'choisi' de partir, de quitter mon pays pour protéger ma fille et me reconstruire", confie-t-elle avant d’expliquer que cela a porté ses fruits : "Aujourd’hui je vais mieux, merci". 

Sur le plan personnel, Jeannette Bougrab s’est d’ailleurs réconciliée avec les parents de Charb, comme elle le racontait il y a peu à Gala. "Je pense qu’ils considèrent May [ndlr : sa fille] comme leur petite-fille. Nous avons une relation tout en pudeur", disait-elle alors.

A lire aussi : Jeannette Bougrab ne s’est pas remise de la mort de Charb 

La France à 2300 kilomètres

Loin du cœur, ne veut pas dire loin des yeux. Depuis la Finlande, Jeannette Bougrab continue de regarder ce qu’il se passe en France et de s’indigner aussi. "La chute de Raqqa ne conduit pas, contrairement à ce que certains pensent, à la fin du terrorisme en France. Les islamistes s’adaptent et je crains que, demain encore, il y ait des morts", déclare-t-elle d’ailleurs.

Publicité
Parmi ses projets, Jeannette Bougrab qui a récemment publié un livre, envisage un nouveau film. "Après avoir réalisé un premier film documentaire sur ces petites filles interdites d’école pour Canal plus, je prépare un second film sur le drame humanitaire au Yémen. Là-bas, un enfant meurt toutes les dix minutes", détaille-t-elle. 

Vidéo :"Il a fallu que je choisisse les vêtements pour habiller Charb dans son cercueil" Jeanette Bougrab

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité