Sur le plateau de l’émission On n'est pas couché, l’ex-secrétaire d’Etat s’est livrée sur la maladie de sa mère et sur son amour pour le dessinateur Charb. 

Invitée par Laurent Ruquier sur France 2, dans l’émission On n’est pas couché, Jeannette Bougrab a été interrogée sur la sortie de son livre Maudites qui traite des violences faites aux femmes.

A lire aussi - Suicide, départ de France : les confessions de Jeannette Bougrab

Elle a également abordé le parcours de sa mère, Zohra, atteinte d’un cancer du pancréas, en phase terminale : "Je suis en train de la perdre, elle est en soins palliatifs. J’enchaîne une mort pour une nouvelle mort", a-t-elle déclaré très émue.

"Je ne suis toujours pas allée sur sa tombe"

Jeannette Bougrab s’est aussi exprimée sur la polémique qui l’oppose à la famille de Charb sur sa relation avec l’ancien dessinateur de Charlie Hebbo. Des attaques "qu’elle ne s’explique toujours pas".

Publicité
La famille de Charb "ne m’a pas permis de faire mon deuil. J’ai mes combats. C’était un amour inconditionnel, quelles que soient nos opinions politiques, on s’est aimés", a déclaré l’ex-secrétaire d’Etat à la jeunesse de Nicolas Sarkozy. "Il m’a peut-être trompée, il avait peut-être une autre vie, je n’en sais rien mais ça ne regarde que lui et moi", a-t-elle ajouté.

"Je ne suis toujours pas allée sur sa tombe et je pourrais jamais y aller. Je m’en sens incapable. J’ai été une privilégiée de l’avoir rencontré", a avoué Jeannette Bougrab.

L'ancienne compagne de Charb devrait quitter la France dans les mois qui viennent. Elle a récemment décroché un poste à l'ambasse de France à Helsinki.

Vidéo sur le même thème : Jeannette Bougrab parle de sa relation avec Stéphane Charbonnier