Interrogé sur France Inter ce mardi, Jean-Luc Mélanchon a fait comprendre que lorsqu'il s'agit de s'indigner, il n'y a pas de place au langage "prout-prout".

Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de Gauche, n’a pas mâché ses mots mardi sur France Inter. Il a ainsi déclaré que les Français n’avaient guère besoin de dirigeants "prout-prout". Selon l’eurodéputé, la France manque de dirigeants qui parlent "dru et cru". Interrogé sur les propos que certaines personnes de son parti ont employés à l’égard des socialistes, il a tenté de les tempérer tout en faisant référence au " cuir sensible de la société convenue".

Publicité
Il a fustigé les journauxJean-Luc Mélenchon a visiblement mal pris le fait d’être recemment en Une de Libération. Le quotidien avait alors titré : "Salopard !", "Toi-même !". L’homme politique a en effet profité de son passage à l’antenne pour exprimer ce qu’il pensait des journalistes, qualifiant les médias d’ " irresponsables" et d’ "hypocrites".La récente polémique dans laquelle Jean-Luc Mélenchon avait été taxé d’antisémite, suite à un malentendu, révèle les rapports plus que tendus entre le PS et le Parti de Gauche. Jean-Luc Mélenchon a néanmoins montré mardi une volonté d'apaiser les tensions.

Jean-Luc Mélenchon sur France Inter :