Privé de vacances à Saint-Tropez, Jacques Chirac passe l’été en Corrèze, où Bernadette veille sur lui. Une Corrèze où visiblement l’ancien président s’ennuie : coincé dans son château de Bity, Jacques Chirac aurait repris, en cachette, la cigarette.

Ce n’est sûrement pas l’été dont rêvait Jacques Chirac. Lui qui se rendait d’habitude à Saint-Tropez, où il passait l’été dans la résidence de son ami François Pinault, le voilà coincé dans son château de Bity en Corrèze, sous l’œil bien veillant de sa femme Bernadette et de sa fille Claude. Un été où le quotidien n’a rien d’excitant. Si l’on en croit le quotidien Sud-Ouest, Jacques Chirac, qui « va aux toilettes pour s’en griller une petite en douce », se serait donc remis à fumer. Pour tromper l’ennui sans doute.« Il avait veillé à être au meilleur de sa forme »Car les visites sont rares semble-t-il, et ne se déroulent jamais sans la surveillance ininterrompue de Bernadette ou de Claude, qui veillent au grain. Même François Hollande, qui lui a récemment rendu visite lors d’un déplacement à Tulle, n’a pas eu l’occasion de s’entretenir avec lui en privé. Une visite qui a toutefois ravi l’ancien chef d’Etat. « Je suis très touché de votre visite. D’autres n’ont pas eu la même attention » aurait confié Jacques Chirac à son visiteur. Mais si François Hollande avait déclaré avoir trouvé Jacques Chirac « alerte », c’est aussi un ancien président diminué qu’il a rencontré. « C’était presque touchant » a confié le président de la République, « parce qu’il avait veillé à être au meilleur de sa forme ».Coincé au châteauUn été en forme de repos forcé donc pour Jacques Chirac, qui loin de son bureau parisien, n’a pas tellement le loisir de vaquer aux occupations qui sont d’ordinaires les siennes. Ce qui ne l’empêche pas de se tenir au courant de l’actualité et de suivre, de loin, ce qui se passe sur la scène politique. Un monde auquel il a consacré plus de 40 ans.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité