Le 18 août dernier, une vidéo de policiers battant à coups de matraque une femme avait créé  la polémique. Visé par une enquête interne, le parquet de Tours a affirmé, jeudi matin, qu’aucune infraction n’a été retenue envers les policiers.

En août dernier, à Joué-les-Tours, des policiers ont arrêté une voiture roulant à vive allure et faisant des embardées. Les personnes à l’intérieur du véhicule étaient ivres. Le conducteur de la voiture roulait, en plus d’être saoul, sans permis. Cette arrestation avait alors dérapé. Dans la vidéo on peut voir les policiers matraquer deux femmes et les traiter de "salope" et de "connasse". Ce jeudi matin, le parquet de Tours a affirmé n'avoir pas retenu de poursuites contre les policiers jugés "violents".

C’est un voisin qui avait filmé la scène avec son smartphone. Cette vidéo  "Honte à la police" avait créée la polémique, les images pouvant être choquantes face à la violence des policiers. Dans la confusion de la scène, on pouvait aussi voir l'un des agents se plaindre d'avoir été mordu au bras.

Aucune infraction retenue contre les policiers

Le parquet de Tours, après une enquête interne, n’a pas retenu de poursuites contre les policiers. Selon le parquet, "l'examen par le procureur de la République de Tours de l'ensemble des pièces de procédure établies lors de cette enquête, a permis de considérer qu'aucune infraction ne pouvait être retenue contre les policiers".

Publicité
Les deux femmes interpellées, âgées de 41 et 22 ans avaient porté plainte pour "violence aggravée avec arme". Le procureur a, lui, décidé de classer sans suite ces plaintes. L'avocate d'une des victimes a alors saisi directement le tribunal correctionnel pour "violences volontaires".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité