L’eurodéputée Les Républicains a annoncé son intention de faire appel de la relaxe de l’humoriste qu’elle traite de "bouffon".

La guéguerre qui oppose Nadine Morano et Guy Bedos n’est pas près de s’arrêter. Alors que la justice a décidé lundi de relaxer l’humoriste, prétextant qu’il "n’avait pas dépassé ses outrances habituelles" en qualifiant l’eurodéputée de "conne" et de "salope" pendant un de ses spectacles, cette dernière ne souhaite pas en rester là. Loin de se contenter de cette décision, l’ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de faire appel.

A lire aussi – VIDEO Guy Bedos insulte (encore) Nadine Morano

"Un homme qui se réfugie derrière son statut de bouffon"Dans un message publié sur Facebook, Nadine Morano a d’abord rappelé qu’elle avait victimes "d’injures publiques" de la part de Guy Bedos, avant de revendiquer son "droit au respect comme chaque citoyen". "Je n’accepte pas les insultes répétitives dont je suis l’objet de la part d’un homme qui se réfugie derrière son statut de bouffon", a-t-elle ensuite affirmé. Et celle-ci de conclure : "En conséquence, je demande à mon avocat de faire appel de cette décision".

Publicité
Une initiative à laquelle s’attendait Guy Bedos. "Elle va faire appel… Mais pour moi, Nadine Morano est un être facultatif", avait-il en effet confié lundi soir sur le plateau du Grand Journal. Lors de ce procès, l’ex-membre du gouvernement réclamait 15 000 euros de dommages et intérêts à l’humoriste.

Vidéo sur le même thème - Guy Bedos insulte Nadine Morano à la télé