Alors qu’un incendie a ravagé samedi soir un immeuble vétuste d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), un adolescent de 12 ans a reconnu les faits pendant sa garde à vue, puis mis en examen. Planet.fr fait le point sur ce que risque l'adolescent ?

Agé de 12 ans, un jeune a été mis en examen et déféré devant le parquet pour destruction volontaire par incendie ayant entrainé la mort et des blessures. Cette arrestation intervient deux jours après l’incendie meurtrier qui a ravagé un immeuble vétuste d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). L’adolescent, accompagné de son petit frère de 10 ans placé en tant que témoin assisté, a reconnu avoir mis le feu à une poussette au rez-de-chaussée. Ce dernier s’est ensuite rapidement propagé au reste de l’immeuble.

• Lire aussi : Incendie d'Aubervillers : un garçon de 12 ans avoue avoir mis le feu

Une peine de prison à l’horizon ?

Si les faits reprochés au garçon de 12 ans sont graves, il ne purgera pas de peine de prison. Cette dernière est applicable seulement à partir de 13 ans. La loi est très claire sur ce point-là : un mineur ne peut ni aller en prison ni être placé en détention provisoire.

Cependant, les deux frères seront tout de même placés en foyer ou dans une famille d’accueil dans le cadre de mesures éducatives. Un travail sera alors mis en place avec les jeunes et leur famille sous la coordination de la protection judiciaire de la jeunesse.

Publicité
L’enquête va, quant à elle, déterminer la teneur des actions éducatives qui seront menées sur les deux enfants. Les premiers éléments de l’enquête ont d’ores et déjà écarté une volonté de vengeance due à une dispute ou bien une intention de tuer.

A voir sur ce thème : un jeune de 12 ans avoue être à l'origine du feu qui a ravagé un immeuble à Aubervilliers

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité