Le directoire de l’un des CHU les plus déficitaires de la région parisienne s’apprêtait à s’embarquer pour un séminaire fastueux comme. Un coup de fil de Martin Hirsch aurait coupé court à leurs projets. 

CHU Henri-Mondor de Créteil. © BERTRAND GUAY / AFP

Le séminaire des membres du directoire du CHU francilien Henri-Mondor de Créteil était des plus fastes. Les heureux participants avaient pour programme de se retrouver le 14 février au golf d’Etiolles, dans l’Essonne. Y étaient prévus toute une palette d’activités, comprenant notamment une séance de "coaching avec une comédienne", un déjeuner en bonne et due forme, suivi d’un "parcours neuf trous" de golf. Avant de finir en beauté avec un diner revigorant.

Publicité
Seulement, les organisateurs de cette petite échappée avaient semble-t-il omis de prendre en considération les conjonctures actuelles de leur établissement. Celui-ci, avec 1,3 millions d’euros de déficit en 2012 selon son directeur Jean-François Vinet, compte parmi les établissements les plus déficitaires de la région Île-de-France. Une incohérence qu’a coupée court par Martin Hirsch, le nouveau patron des hôpitaux de Paris. "On n’est pas contre les séminaires, mais avec un peu plus de travail", a expliqué au Canard Enchaîné un de ses porte-paroles. 

 

En vidéo sur le même thème : La colère des salariés de l'hôpital de Roubaix

Publicité