L’idole des jeunes a disparu dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 74 ans. Le chef de l'Etat a expliqué qu'il serait présent aux obsèques du chanteur. Mais il y aura-t-il un hommage national ? 

Dans la nuit de mardi à mercredi, Johnny Hallyday est décédé des suites d’un cancer du poumon à l’âge de 74 ans. Tandis que de nombreuses personnalités issues du show business et de la politique rendent hommage au rocker à travers les réseaux sociaux, la question d’un hommage national se pose.

Interviewée ce mercredi au micro d’Europe 1, François Nyssen, ministre de la Culture, a expliqué qu’elle souhaitait rendre un hommage national au chanteur. "C'est un pan de notre culture qui s'en va. C'est une grande émotion. J'ai passé mon bac en écoutant Salut les copains. C'était un homme qui aimait tellement les autres, qui aimait le cinéma, il avait même tourné un western en Camargue, où es-tu Johnny", a-t-elle également détaillé. 

"Moi je suis un homme simple"

Il est "impossible de dire pour le moment si un hommage national sera rendu au chanteur, sa famille devant être ‘consultée avant toute chose’", a de son côté précisé l’Elysée à l’AFP.

En 2006, le chanteur avait expliqué à un journaliste de France 3 que des funérailles nationales ne correspondaient pas à sa personnalité : "Je ne suis pas une star absolue, les gens s'imaginent ça. Moi je suis un homme simple. Vous savez, j'ai une petite Jade, ma fille que j'aime, qui a 18 mois. Quand je me réveille, qu'elle me regarde en face et qu'elle dit 'papa', c'est la plus belle chose au monde. Le reste je m'en fous".

Publicité
Emmanuel Macron semble cependant favorable à un hommage national en l’honneur du chanteur, commele rapporte le FigaroD'ailleurs, lui et son épouse, Brigitte Macron, assisteront aux obsèques de Johnny Hallyday dont la date et le lieu n’ont pas encore été communiqués.

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité