Un homme a attaqué samedi matin une femme militaire dans l'aéroport d'Orly en tentant de lui dérober son arme avant d'être abattu. Une attaque liée à une fusillade contre des policiers survenue plus tôt dans la matinée à Stains. 

Vers 8h30 samedi matin, un homme a attaqué une femme militaire dans l'aéroport d'Orly en tentant de lui dérober son arme, avant d'être abattu quelques minutes plus tard par des hommes de l'opération Sentinelle. 

"L’homme a réussi à s’emparer de l’arme d’un militaire de Sentinelle. A priori, il a été rapidement neutralisé par les forces de sécurité. C’est a priori un Famas dont l’homme s’est emparé", a précisé Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur, sur france info. Les deux terminaux de l'aéroport ont rapidement été évacués et le trafic aérien interrompu. 

L'homme connu des services de police

Cette attaque contre des militaires est en lien avec une fusillade survenue quelques heures plus tôt lors d'un contrôle routier à Stains, en Seine-Saint-Denis, selon des sources policières citées par Le Monde

Vers 6h55, un homme a tiré avec un pistolet à grenaille sur des policiers, blessant l’un d’eux légèrement à la tête. Il a pris la fuite en dérobant un véhicule, avant de se rendre une heure et demie plus tard à l’aéroport d’Orly, à une quarantaine de kilomètres de Stains. Il avait également été repéré plus tôt à Vitry-sur-Seine, où il aurait commis un car-jacking. 

Publicité
Agé de 39 ans, l'homme est "connu des services de police et de renseignements", a précisé le ministre de l'Interieur, Bruno Le Roux, en fin de matinée. Il n'était pas fiché S mais était soupçonné de s'être radicalisé lors d'un passage en prison. Il avait 9 mentions à son casier judiciaire, notamment pour des affaires de vol aggravé ou trafic de stupéfiants. 

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.

VIDEO. Ce que l’on sait sur les tirs à Stains et l’homme abattu à Orly