Alors que tous les pays de l’Union européenne ont changé d’heure ce week-end, la ministre de l'Ecologie s’interroge sur l’intérêt du passage à l’heure d’été.

Dans la nuit de samedi à dimanche, tous les pays de l’Union européenne sont passés à l’heure d’été en perdant une heure de sommeil. La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a relancé le débat au sujet du passage à l’heure d’été sur les réseaux sociaux, rapporte Le Figaro. Ségolène Royal a annoncé via son compte Twitter son intention de mener une étude sur l’impact économique et énergétique de ce dispositif. "Le ministère va vérifier la justification et rendra publics les résultats pour décider de l’opportunité l’année prochaine", a-t-elle publié sur Internet. De ce fait, si la mesure n’est plus jugée efficace, elle pourrait être abandonnée dès 2016. Toutefois, cette décision doit être prise par l’ensemble des états de l’Union européenne.

Ce changement d’heure est-il vraiment utile ?

Le changement d’heure a été mis en place en France en 1976 suite au choc pétrolier de 1973. L'objectif était de faire coïncider les heures d’activité avec celles d’ensoleillement afin de faire des économies d’énergie en privilégieant l’éclairage naturel. Le slogan d’alors était : "en France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées". Il a ensuite été appliqué par tous les pays membres de l’Union européenne à partir de 1998. La dernière étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) montre que le passage à l’heure d’été a permis d’économiser 440 gigawatt-heure en éclairage, l’équivalent de la consommation annuelle de 800 000 ménages et empêché 44 000 tonnes de CO2. Cependant, 54 % des Français sont contre le changement d’heure, selon un sondage OpinionWay. La Chine, l’Algérie et la Russie ont d’ailleurs abandonné l’heure d’été.

Lire aussi -A quoi sert le changement d’heure ?

Publicité
Le passage à l’heure estivale a également des conséquences sur la santé. Selon certains chronobiologistes, il serait plus néfaste qu’un décalage horaire dû à un voyage entre plusieurs fuseaux. Il pourrait avoir des conséquences importantes sur l’organisme. "Cela provoque des troubles du sommeil, qui peuvent être responsables d'une moindre efficacité au travail, de difficultés de concentration et même d'accidents", soutient Eléonore Gabarain, la présidente de l’Association contre l’heure d’été double (Ached).

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité