Attaquée en justice par ses voisins pour avoir nourri des pigeons par sa fenêtre, une femme de 67 ans pourrait être expulsée de son appartement de Sète, dans l’Hérault.

Elle pourrait se retrouver sans logement à tout moment. Après avoir perdu son procès en appel contre ses voisins, Marie, 67 ans, pourrait être expulsée de son appartement situé à Sète dans l’Hérault, rapporte France Bleu Hérault. La décision de justice, rendue en septembre 2015, lui donnait jusqu’au 31 mai dernier pour partir. Depuis, la retraitée craint la visite d'un huissier qui forcerait son départ.

En 2013, plusieurs de ses voisins l’ont attaquée en justice car la retraitée nourrissait les pigeons depuis la fenêtre de son appartement. Ils se plaignaient des nombreuses dégradations sur l’immeuble ainsi que des nuisances sonores liées à la présence des volatiles. "Il y avait parfois 10, 20, voire 30 pigeons sur les fenêtres. On ne peut pas se poser en victime quand on n'a pas cessé de troubler le voisinage", a expliqué un représentant du syndicat de la copropriété à France Bleu.

Un comité de soutien pour défendre sa cause auprès du président

Publicité
Malgré la décision de justice, Marie ne veut pas partir. Elle n'est pas seule dans son combat puisqu'un comité de soutien a été créé, composé d'amis qui lui rendent visite tous les jours. "L'expulsion serait une injustice. Elle a arrêté de nourrir les pigeons et ils sont moins nombreux. C'est de l'acharnement. Des volatiles, il y en a partout, surtout dans le jardin public", a dénoncé une des membres du collectif au Parisien. Le comité a par ailleurs adressé un courrier au président de la République, en espérant qu’il soit sensible à l’histoire de Marie.

En vidéo : Pour lutter contre les pigeons ou autres mouettes, ils font appel à des faucons

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité