Les comptes du département des Hauts-de-Seine entre 2004 et 2007, alors dirigé par Nicolas Sarkozy, intriguent la chambre régionale des comptes (CRC) d’Ile-de-France, selon une information de France Info datée de ce vendredi.

© AFP

Entre Nicolas Sarkozy et la justice, c’est une histoire d’amour sans fin souvent liée à des comptes pas très nets. Après des soupçons sur l’ancien chef d’Etat dans l’affaire Bettencourt, les magistrats s’intéressent désormais aux comptes du département des Hauts-de-Seine entre 2004 et 2007, alors présidé par l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine.

Selon France Info, deux fonctionnaires de la chambre régionale des comptes (CRC) d’Ile-de-France ont rendu visite dans la semaine au président actuel du Conseil général, Patrick Devedjian. Surpris par ce contrôle inopiné, l'ancien secrétaire général de l'UMP a tout de suite été rassuré. "On ne vient pas pour vous mais pour votre prédécesseur", lui auraient lâché les enquêteurs.

Une subvention suspecte de 59 millions d’euros

Publicité
Venus éplucher les archives du Conseil général, les enquêteurs s’intéresseraient particulièrement au marché public sur le "Très haut débit 92", voté en octobre 2005. Le vainqueur, Numéricable, aurait alors obtenu une subvention de 59 millions d’euros de la part du département des Hauts-de-Seine. "On ne connaît pas les motifs de contrôle, mais on est au courant. Michel Gaudin (ndlr: l'actuel directeur de cabinet de Sarkozy et ancien directeur de la police nationale) travaille là-dessus.", a affirmé l’entourage de Nicolas Sarkozy à France Info.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité