Un détenu de la prison d’Ensisheim retient depuis jeudi midi un psychologue, le menaçant avec une arme blanche. Il a indiqué qu’il entendait protester contre l’administration pénitentiaire.

Une prise d’otage est actuellement en cours à la prison d’Ensisheim, dans le Haut-Rhin, selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Le détenu qui retient en otage depuis jeudi midi un psychologue s’appelle Mickaël Gilgenmann, il a 27 ans, et il entend par son action protester contre "le traitement de l’administration pénitentiaire".

"Je détiens actuellement le psychologue et je tiens une lame sous sa gorge. Je sais que je vais encore prendre [des mois de prison, ndlr] mais je veux que mon affaire soit médiatisée", a-t-il indiqué aux journalistes du quotidien régional joints par téléphone. L’homme, retranché dans l’infirmerie de la prison, affirme être en possession d’un manche prolongé d’une lame de rasoir.

A lire aussi - Six mois de prison pour un viol, la peine trop légère qui révolte l’Amérique

Une celle de crise est actuellement en place à la prison et le GIGN est sur les lieux.

Plusieurs prises d’otage à son actif

Selon la gendarmerie, Mickaël Gilgenmann est un récidiviste. En janvier 2014, il avait en effet pris en otage une psychologue pendant six heures à la prison de Toul (Meurthe-et-Moselle). Quelques mois plus tard, il a avait récidivé en prenant en otage deux surveillants à la prison de Metz-Queuleu, lui valant quatre années de prison supplémentaires.

Publicité
S’agissant de l’actuelle prise d’otage à Ensisheim, la cause pourrait remonter à un conflit débuté en mai dernier entre le détenu et l’administration pénitentiaire quand le père de Mickaël est décédé, selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace. "J’avais une autorisation pour assister aux obsèques à la morgue de Colmar de 9h30 à 11h30. En fait, je n'ai pu rester que 20 minutes et on ne m'a pas laissé approcher du cercueil. Les gendarmes m'ont fait partir de force alors que je ne posais aucun problème", affirme le détenu, incarcéré depuis un an à Ensisheim pour des vols et outrages à répétition.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :