La CSG a augmenté de 1,7 point au 1er janvier dernier. Depuis, les retraités subissent un véritable "choc psychologique".

Depuis l’augmentation de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) du 1er janvier 2018, c’est aujourd’hui près de 60% des retraités, contre 50% l'année dernière, qui estiment ne plus avoir assez de revenus pour vivre "correctement".  L’étude annuelle du Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (Cecop), menée en février dernier, montre effectivement une préoccupation grandissante de plus de la moitié des anciens actifs. 

Aujourd'hui, seulement 39% des retraités estiment que leurs pensions est suffisante pour vivren contre 50% auparavant. Comme le relève l’Express Votre Argent, Jérôme Jaffré, directeur du Cecop, estime que cette "baisse spectaculaire" de 11 points est une conséquence immédiate de la hausse de la CSG. Pour lui, cette nouvelle mesure a pour résultat un "choc psychologique" pour environ 8 millions de seniors. Le taux de la CSG étant passé de 6,60 à 8,30% sur les pensions, cette hausse "ne change pas les données fondamentales des montants des pensions", mais c’est surtout sur l’opinion des retraités qu’elle a une incidence certaine.

C’est le cas pour Guy et Martine Déchamp, un couple des Yvelines. Dans des propos rapportés par France Info, le couple de retraités va perdre cette année  "77 euros par mois, soit 928 euros par an". Leur pouvoir d’achat ayant baissé, ils regrettent aujourd’hui d’avoir voté pour Emmanuel Macron. Plusieurs retraités ont d'ailleurs manifesté leur mécontentement à la mi-mars et sont descendus dans les rues, dans l'ensemble de la France. 

Un geste pour les retraités aux revenus les plus modestes

Publicité
Le gouvernement a pris récemment la mesure de la grogne. Le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé le 20 mars dernier sur BFM-RMC qu’environ 100 000 couples de retraités, situés "juste au-dessus" du revenu fiscal de référence, bénéficierait d’un geste l’année prochaine. Selon lui, le dispositif sera ainsi "corrigé" dans les textes financiers de cet automne, qui entreront en vigueur en 2019. Aujourd’hui, le seuil est de 11 018 euros pour un foyer avec une part fiscal, et 16 902 euros pour deux parts.

Pour justifier cette hausse de la CSG pour les retraités, le gouvernement a mis en avant la suppression de la taxe d'habitation. Une compensation jugée inégale par les concernés. 

En vidéo - Gilles Bouleau sur 20h le mag : "Des sujets sur la Syrie et la CSG, il y en aura car rien n'est interdit !"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité