Après une semaine marquée par de fortes perturbations sur une partie de la France, il faudra quelques jours encore pour que tout revienne à la normale. 

Entre les inondations et le mouvement de grève contre la loi Travail, le trafic devrait être encore très perturbé cette semaine. On fait le point sur la situation.

SNCF

La grève illimitée des cheminots se prolonge, même si la tendance est à l'amélioration en terme de trafic. Ce lundi, la SNCF annonçait 6 TGV sur 10, 6 TER sur 10, 1 Transilien sur 2 ou encore 1 Intercités sur 3.

A l'international, le trafic sera quasi normal. L'Eurostar et Alleo (Allemagne) circuleront normalement. En revanche, 3 trains sur 4 sont annoncés pour le Thalys et Lyria (Suisse).

Transilien et RER 

Seul le RER A assurera un trafic normal. 1 train sur 3 est annoncé sur le RER B sur sa portion Nord (au départ de Gare du Nord en direction de Mitry-Claye et Aéroport CDG2-TGV), 4 trains sur 5 entre Gare du Nord et Saint-Rémy-lès-Chevreuses/Robinson.

Le tronçon de Paris intra muros de la ligne du RER C (entre la gare d'Austerlitz et Javel) restera fermé jusqu'à la fin de la semaine. Il ne devrait pas rouvrir avant vendredi ou samedi, selon le directeur de la maintenance et des travaux de la ligne. 1 train sur 4 est annoncé sur cette ligne.

Sur la ligne du RER D, 1 train sur 4 est à prévoir, et 1 sur 3 pour la ligne E.

RATP

Un trafic normal est attendu sur les lignes de la RATP. La station Cluny-la-Sorbonne fermée depuis vendredi a été rouverte. La station Saint-Michel reste fermée pour la ligne 4 mais a rouvert sur le RER B.

Air France 

Une grève a été annoncée par les syndicats de pilotes entre le 11 et le 14 juin, soit le début de l'Euro de football.

A lire aussi : Crues/inondations : 4 morts, 24 blessés et des dégâts considérables

Réseau routier 

Sur l'autoroute A10, les 200 véhicules bloqués au nord d'Orléans ont été évacués ce week-end mais l'autoroute ne pourra pas rouvrir avant plusieurs jours. La circulation est déviée par des routes secondaires ce qui entraîne une hausse importante du trafic sur des axes habituellement très calmes, comme la départementale 2020.

Météo

La tendance est à la décrue, mais des orages sont attendus pour cette semaine.

A Paris, le niveau de la Seine continue de baisser. Dans le secteur en aval de la Seine, les dégâts ont été assez limités dans les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime, en Normandie.

Publicité
Cependant, d'autres départements sont totalement paralysés comme la Seine-et-Marne où ces crues vont avoir de lourdes conséquences. Le Premier ministre a annoncé la mise en place d'un fond "d'extrême urgence" de plusieurs millions d'euros" afin d'aider les sinistrés.

A seulement quatre jours de l'Euro, il faudra encore plusieurs jours pour retrouver un trafic normal.

En vidéo sur le même thème : Grève illimitée à la SNCF : les syndicats risquent un  "dumping" social pour Vincent Perrault 

Publicité