Attention si vous devez voyager la semaine prochaine. Les syndicats d'Air France ont appelé dès ce lundi à une grève d'une semaine reconductible jusqu'au 22 septembre. Seul un vol sur deux devrait être assuré par la compagnie.

Le trafic aérien risque d'être fortement perturbé à partir de lundi en raison d'une grève massive chez Air France. Frédéric Gagey, le P-DG d'Air France, a indiqué ce samedi matin sur France Inter que la compagnie ne serait en mesure d'assurer qu'un vol sur deux ce lundi en raison d'un préavis de grève déposé par plusieurs syndicats, et recommandent aux voyageurs de différer, autant que possible, leurs déplacements. "Air France s'excuse à l'avance" a-t-il déclaré dans la matinée à la radio. Une grève qui s'annonce massive si l'on en croit l'appel lancé par plusieurs représentations syndicales : SNPL AF, le principal syndicat représentant les salariés, mais aussi Spaf et Alter, appellent à une grève d'une semaine reconductible jusqu'au 22 septembre.

"Notre seul objectif c'est de faire croître cette compagnie"

Ils protestent contre le développement de la compagnie low cost Transavia, ainsi que contre le plan de restructuration de la compagnie. Air France entend en effet développer sa flotte Transavia, la filiale low cost d'Air France, en passant de 14 à 37 appareils d'ici 5 ans. "Transavia cet été c'est plus de 20% de croissance" a indiqué Frédéric Gagey. "Notre seul objectif c'est de faire croître cette compagnie", qui pourrait, estime-t-il, créer jusqu'à 250 emplois d'ici 2019. Les syndicats demandent de leur côté que les pilotes bénéficient du même salaire et des mêmes avantages, qu'ils volent sur des avions Air France ou Transavia. Frédéric Gagey a rappelé que les pilotes n'avaient aucune obligation de voler sur les avions Transavia. "Cela se fait sur la base du volontariat" a-t-il affirmé. "D'ailleurs cet été, 35 pilotes ont fait cette démarche".

"L'important pour nous, c'est d'informer à l'avance les passagers"

Publicité
Il a également rappelé l'importance du développement de ce service low cost. "Aujourd'hui nous avons besoin d'un accord pour développer Transavia car nous pensons qu'il y a mieux à faire" a-t-il expliqué, précisant également que  la compagnie Air France avait "aussi des relais de croissance sur le long courrier". Les négociations avec les syndicats devraient se poursuivre tout le week-end, mais le mouvement de grève s'annonce massif. "Ce qui est important pour nous, c'est d'informer à l'avance les passagers" a affirmé Frédéric Gagey. Air France préviendra donc les voyageurs en cas d'annulation de leur vol, mais les vols prévus en début de semaine risquent d'être fortement impactés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Air france, Grève
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité